couverture de région
Partagez ce dossier :
Dossier bilan sécurité du quinquennat

[L'ESSOR #562 - février 2022] Bilan de la sécurité intérieure durant le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron s'adressant aux forces de sécurité intérieure en 2017. (Photo: MG/L'Essor)
icone premium

Quel bilan pour la sécurité intérieure durant le quinquennat d'Emmanuel Macron?

mardi 8 février 2022

La présidence en cours aura été traversée par les manifestations des Gilets jaunes, marquée par plusieurs affaires de violences "illégitimes", par le décès d'un livreur à scooter après son interpellation par la Police ou des brutalités policières fil...

Un gendarme présentant un lanceur de balles de défense (LBD). (Photo - Archives L'Essor)
icone premium

Les lanceurs de balles de défense dans la controverse

lundi 31 janvier 2022

Accusé d'avoir provoqué des dizaines de blessures graves, le recours au lanceur de balles de défense (LBD) a été fréquent, et souvent non réglementaire, durant les manifestations.

L'entrée de l'Hôtel de Beauvau, siège du ministère de l'Intérieur, à Paris. (Photo: LP/L'Essor)
icone premium

Un Beauvau de la sécurité très policier

lundi 31 janvier 2022

Annoncé après l'affaire Zecler, en novembre 2020, le Beauvau de la sécurité (qui s'est déroulé de février à septembre 2021) a débouché sur des préconisations qui concernent principalement les policiers.

Des gendarmes mobiles lors d'une opération de maintien de l'ordre à Paris. Au sol, les restes de projectiles jetés sur eux et de grenades lacrymogènes et de désencerclement. (Photo: norbu-gyachung / unsplash)
icone premium

Changement de doctrine du maintien de l’ordre

lundi 31 janvier 2022

Controversée, notamment durant la crise des Gilets jaunes, la stratégie du maintien de l’ordre a été récemment refondue.

(Photo: CQF Avocats / Pixabay)
icone premium

Police et Justice : des relations houleuses

lundi 31 janvier 2022

Désaccords entre policiers et magistrats ou fronde de la Justice face au manque de moyens ? Emmanuel Macron n’aura pas résolu les problèmes de fond de l’institution judiciaire.

(illustration / Archives L'Essor)
icone premium

Recrutement : une promesse quasi tenue

lundi 31 janvier 2022

L'objectif de recruter 10.000 policiers et gendarmes durant le quinquennat a presque été atteint, mais à l'avantage de la Police.

Installé en 2020, l'Office anti-stupéfiants (Ofast) est rattaché à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et réuni des policiers, gendarmes et agents des douanes. (Photo: ministère de l'Intérieur)
icone premium

La bonne santé du nouvel Office anti-stupéfiants

lundi 31 janvier 2022

Créé il y a deux ans, l'Office anti-stupéfiants (Ofast) a multiplié les saisies de drogue, d'avoirs criminels et les arrestations de gros bonnets.

(Illustration - Archives L'Essor)
icone premium

Des peines plus sévères pour les agresseurs de personnes dépositaires de l'autorité publique

lundi 31 janvier 2022

Un arsenal de mesures a été mis en place pour sanctionner plus durement les auteurs d'agression visant des personnes dépositaires de l'autorité publique.

Des gendarmes en patrouille. (Archive L'Essor)
icone premium

Davantage de bleu sur le terrain

lundi 31 janvier 2022

Le président de la République a annoncé vouloir doubler le nombre de policiers et de gendarmes sur le terrain. Un souhait favorisé par des recrutements, mais qui pourrait être mis à mal par l'application de la directive européenne sur le temps de tra...

Avec l’adoption en urgence d’une instruction temporaire sur le temps de travail, le directeur général de l’époque, Richard Lizurey, estimait que la Gendarmerie avait perdu l’équivalent de 3.000 à 5.000 postes de gendarmes. (Archives L'Essor)
icone premium

Le temps de travail, un dossier de longue haleine

lundi 31 janvier 2022

Convaincu de faire valoir ses arguments devant les juridictions européennes, Emmanuel Macron a refusé de transposer les textes européens sur le temps de travail des militaires. Les juges ne l’ont pas entendu de cette oreille.

L'essentiel des investissements immobiliers au cours du quinquennat concerne la rénovation énergiétique des bâtiments. (Photo d'illustration / PxHere)
icone premium

Immobilier : un nécessaire coup de pouce

lundi 31 janvier 2022

Les grandes lignes de l'action gouvernementale en faveur de l'immobilier de la Gendarmerie au cours du quinquennat s'inscrivent dans deux axes : rénovation énergétique et sécurité des casernes.