jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Site de téléchargement illégal fermé : des gendarmes français participent aux perquisitions en Suède
Écusson gendarme Ntech (Photo d'illustration S.D L'Essor).
Écusson gendarme Ntech (Photo d'illustration S.D L'Essor).

Site de téléchargement illégal fermé : des gendarmes français participent aux perquisitions en Suède

Les administrateurs présumés du site francophone de téléchargement illégal T411, inaccessible depuis dimanche, ont été arrêtés lundi en Suède lors d’une opération franco-suédoise à laquelle ont participé des gendarmes français.

Des policiers suédois accompagnés de gendarmes français ont perquisitionné lundi matin un logement à Huddinge, dans la périphérie sud de la capitale suédoise, et arrêté ses deux occupants, a indiqué le procureur Henrik Rasmusson.

Selon le quotidien suédois Dagens Nyheter, il s’agit de deux ressortissants ukrainiens en situation régulière. “Lundi 26 juin 2017, six personnes ont été interpellées en France et en Suède, dont deux à Stockholm soupçonnés d’être les administrateurs du site“, selon un communiqué du procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet, qui supervise l’enquête confiée à la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Rennes.

La section de recherches de Rennes était assistée à cette occasion par des enquêteurs « technologies numériques » des sections de recherches de Angers, Lyon, Montpellier et Strasbourg ainsi que du groupement des Côtes-d’Armor” détaille le communiqué du procureur de Rennes.

Les personnes interpellées sont actuellement interrogées par les enquêteurs“, a-t-il précisé. “Dans le cadre de cette opération judiciaire, de nombreux matériels informatiques devaient être saisis pour exploitation, ainsi que des biens mobiliers et immobiliers produits des infractions commises“, ajoute le procureur dans son communiqué.

La JIRS avait ouvert, en septembre 2014, “une information judiciaire des chefs de contrefaçon, association de malfaiteurs et blanchiment, visant le site internet T411 en ce qu’il mettait à disposition de sa communauté près de 700.000 liens +torrent+ (liens de téléchargement, ndlr) vers des copies illégales de films, séries et albums audio“.

Selon le communiqué du procureur de Rennes, “depuis l’ouverture du site, cette activité de mise à disposition illégale d’œuvres protégées par des droits d’auteurs a généré au bénéfice de ses administrateurs plusieurs millions d’euros de revenus, notamment issus de recettes publicitaires”.

L’enquête faisait suite à une plainte de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), ainsi que de plusieurs membres de l’Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle), a précisé le procureur.

A Stockholm, la perquisition d’une société informatique a également permis de mettre la main sur des serveurs à partir desquels était administré le site T411, un annuaire de liens “torrent” parmi les plus populaires en France.

Le site permet à ses membres d’échanger des centaines de milliers de jeux, films et musiques sans qu’il ait besoin d’héberger lui-même ces fichiers. Il est inaccessible depuis dimanche, peut-être en lien avec l’opération de police, avancent des sites spécialisés. “D’après nos conclusions, le site était hébergé sur des serveurs ici en Suède et administré par l’un ou les deux suspects” arrêtés lundi et soupçonnés de violations des droits d’auteur et blanchiment, a précisé M. Rasmusson.

L’enquête étant principalement conduite en France, les deux suspects pourraient y être prochainement extradés, selon lui.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *