jeudi 6 août 2020
Accueil / L'actualité Île-de-France / Un frère d’Adama Traoré sera jugé pour outrage envers la maire de Beaumont
Illustration (SD/L'Essor).

Un frère d’Adama Traoré sera jugé pour outrage envers la maire de Beaumont

Cheikne Traoré, un des frères d’Adama Traoré mort lors de son interpellation par des gendarmes en juillet 2016, sera jugé en avril pour outrage envers la maire de Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise) d’où est originaire la famille.

Cheikne Traoré, placé jeudi en garde à vue pour “outrage à personne dépositaire de l’autorité publique“, a “reconnu les faits“, a indiqué le parquet de Pontoise.

Il comparaîtra devant la justice le 17 avril 2018.

Le jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, est soupçonné d’avoir tenu le 16 juin des propos “insultants et intimidants” à l’encontre de Nathalie Groux, maire UDI de Beaumont-sur-Oise.

Cette affaire intervient alors qu’en début de semaine, un autre frère d’Adama, Yacouba Traoré, 20 ans, a également été placé en garde à vue et convoqué devant le tribunal correctionnel en avril 2018 pour “violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique“.

Il est accusé d’avoir agressé dans la soirée du 19 juillet des membres de la brigade de gendarmerie de Persan, commune voisine de Beaumont où se trouvait son frère, décédé lors de son interpellation quelques heures plus tôt. Yacouba Traoré purge actuellement une peine de 18 mois ferme pour avoir participé en février à une expédition punitive contre un ancien codétenu d’Adama.

La famille accuse la justice d'”acharnement” à l’encontre de la fratrie depuis la condamnation en décembre de Bagui Traoré, un autre frère d’Adama, pour des faits d’outrage et violences à l’égard des forces de l’ordre en marge d’un conseil municipal de Beaumont-sur-Oise, quelques mois après la mort du jeune homme.

Également soupçonné d’avoir tiré sur les gendarmes lors des nuits de violences ayant éclaté dans cette commune après la mort d’Adama, Bagui Traoré a été écroué début mars pour “tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique“.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. DRAILLET

    Quelle famille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *