jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Société / Un frère d’Adama Traoré soupçonné de violences sur des gendarmes convoqué devant la justice en 2018
Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
(Photo/MG/Essor).

Un frère d’Adama Traoré soupçonné de violences sur des gendarmes convoqué devant la justice en 2018

Yacouba Traoré, un frère d’Adama Traoré mort lors de son interpellation par les gendarmes en juillet, devra répondre en avril prochain devant la justice de violences présumées contre des gendarmes le soir du décès de ce dernier.

Yacouba Traoré, 20 ans, actuellement incarcéré pour une autre affaire, avait été placé ce lundi en garde à vue. Il est accusé d’avoir agressé, le 19 juillet 2016 dans la soirée, des membres de la brigade de gendarmerie de Persan (Val-d’Oise) où se trouvait son frère, décédé lors de son interpellation quelques heures plus tôt.

Dépêché par sa famille pour tenter d’obtenir de ses nouvelles, alors que la rumeur de sa mort avait commencé à circuler, il avait pénétré de force dans la caserne de gendarmerie, accompagné de sa mère, et s’en était pris aux gendarmes présents, a-t-on précisé.

A l’issue de sa garde à vue mardi, il a été présenté à un juge qui lui a remis une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel de Pontoise le 24 avril 2018 à 9H.

Le parquet de Pontoise n’était pas en mesure de confirmer dans l’immédiat cette information.

Yacouba Traoré sera jugé pour “violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique” mais pas pour les faits d'”intrusion illicite dans une caserne de gendarmerie“, ce deuxième volet de l’affaire ayant été “transmis au parquet pour appréciation“, a-t-on ajouté.

Yacouba Traoré purge actuellement une peine de 18 mois ferme pour avoir participé en février à une expédition punitive contre un ancien codétenu d’Adama, des faits qui lui ont valu d’être condamné en mars dernier par le TGI de Pontoise.

La famille accuse la justice d'”acharnement” à l’encontre de la fratrie depuis la condamnation en décembre de Bagui Traoré, un autre frère d’Adama, pour des faits similaires en novembre.

Également soupçonné d’avoir tiré sur les gendarmes lors des nuits de violences à Beaumont-sur-Oise après la mort de son frère, Bagui Traoré a été écroué début mars pour “tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique“.

Cette nouvelle affaire intervient alors qu’un rassemblement contre les violences “policières et anti-policiers” doit se tenir samedi en Seine-Saint-Denis, en présence notamment d’Assa Traoré, grande soeur d’Adama et porte-voix du combat de la famille pour obtenir justice.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *