jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Société / Quatre policiers convoqués par l’IGPN pour des propos tenus un an après l’attaque de Viry-Châtillon
Illustration (SD/L'Essor).

Quatre policiers convoqués par l’IGPN pour des propos tenus un an après l’attaque de Viry-Châtillon

Quatre policiers ont été convoqués par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), “la police des polices“, pour des propos tenus lors d’un rassemblement le 8 octobre à Viry-Châtillon un an après l’attaque aux cocktails molotov, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Ces fonctionnaires, qui doivent être entendus les 3 et 9 novembre, sont membres de l’association Mobilisation des Policiers en Colère (MPC), constituée lors de la fronde policière qui avait suivi l’agression.

On nous reproche d’avoir parlé dans les médias sans autorisation et d’avoir porté atteinte à l’image de la police nationale“, a expliqué Maggy Biskupski, présidente de MPC, qui fait partie des convoqués.

Cette policière des Yvelines avait notamment averti du risque de reprise des “manifestations nocturnes” et des “grèves du zèle” si l’association n’était pas reçue au ministère de l’Intérieur pour faire valoir ses revendications, notamment “une vraie réponse” pénale contre les délinquants.

L’IGPN est saisie sur les “manquements” des policiers à leur devoir de réserve, a confirmé une source policière.

Les trois autres policiers visés sont le vice-président de MPC, également en poste dans les Yvelines, un policier de l’Essonne et Guillaume Lebeau, affecté dans une brigade anti-criminalité des Hauts-de-Seine, déjà convoqué par l’IGPN lors de la fronde policière il y a un an mais qui avait finalement échappé aux sanctions. Le rassemblement, déclaré en préfecture, n’avait réuni qu’une vingtaine de fonctionnaires devant la mairie de Viry-Châtillon.

AFP

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *