samedi 26 septembre 2020
Accueil / Société / Les grands “flics” mis en cause par la justice ces dernières années
Ministère de l'Intérieur, place Beauvau, Paris. (Photo d'illustration M.G L'Essor).
Ministère de l'Intérieur, place Beauvau, Paris (Illustration/MG/L'Essor).

Les grands “flics” mis en cause par la justice ces dernières années

A l’instar de l’ancien numéro 1 de la lutte antidrogue, mis en examen jeudi pour complicité de trafic de stupéfiants, plusieurs hauts responsables de la police ont été mis en cause par la justice ces dernières années, pour des motifs divers.

François Thierry est soupçonné d’avoir favorisé l’entrée en France de drogue avec l’aide d’un important “indic“, lourdement condamné dans le passé pour trafic de stupéfiants.

Bernard Squarcini et Christian Flaesch

Le 26 septembre 2016, Bernard Squarcini, ancien patron du renseignement intérieur, et Christian Flaesch, ex-chef du 36 quai des Orfèvres, la PJ parisienne, sont placés en garde à vue. Squarcini, surnommé le “Squale”, est mis en examen le 28 pour trafic d’influence. Il est soupçonné d’avoir demandé en 2013 à Flaesch, alors toujours au “36”, des renseignements sur une enquête conduite par le parquet de Paris après une plainte d’Hermès contre LVMH, pour lequel Squarcini travaillait alors.

Flaesch est mis en examen le 6 octobre pour violation du secret de l’enquête et entrave aux investigations. Christian Flaesch avait été limogé de son poste le 11 décembre 2013 par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Il avait prévenu le prédécesseur de Valls à l’Intérieur, Brice Hortefeux, qu’il allait être convoqué comme témoin dans un dossier mettant en cause l’ancien président Nicolas Sarkozy. M. Flaesch a quitté la police pour le groupe Accor en 2014.

Bernard Petit, un autre patron du “36”

Le 4 février 2015, Bernard Petit, nommé à la tête du 36 quai des Orfèvres en décembre 2013 pour remplacer Christian Flaesch, est mis en examen et suspendu. Il est soupçonné, ainsi que son chef de cabinet Richard Atlan, d’avoir violé le secret d’une enquête en renseignant l’ex-patron du GIGN Christian Prouteau avant sa garde à vue en octobre 2014 dans une affaire de régularisation illicite de sans-papiers.

L’affaire du Carlton

Le 20 octobre 2011, le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la Sûreté départementale du Nord, est placé en garde à vue dans l’affaire de prostitution du Carlton de Lille. Mis en examen le 21, suspendu le 22, il est jugé en février 2015 pour proxénétisme aggravé et recel d’escroquerie. On le soupçonne d’avoir mis des prostituées en relation avec Dominique Strauss-Kahn mais il est relaxé le 12 juin 2015.

Michel Neyret le Lyonnais

Le 29 septembre 2011, le commissaire Michel Neyret, n°2 de la police judiciaire de Lyon, est arrêté. Il est mis en examen et incarcéré le 3 octobre, soupçonné d’avoir fourni des informations confidentielles à des membres du milieu lyonnais présentés comme des “indics”, en échange d’avantages et de cadeaux, et d’avoir prélevé sa dîme sur une saisie de stupéfiants pour rétribuer des informateurs. Libéré huit mois plus tard, il est condamné à quatre ans de prison, dont 18 mois avec sursis, le 5 juillet 2016 pour “trafic d’influence et corruption”. Le parquet a fait appel.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Sadarji1957

    Existe-t-il des officiers supérieurs de la gendarmerie qui ont été, dans le passé, mis en examen ?

  2. Niout

    Ne polémiquons pas trop… Partout il y a hélas des brebis galeuses….! Nous avons les nôtres aussi.
    Certes celles dont on parle le plus souvent actuellement pour la police sont des “têtes dirigeantes” (commissaire) Ces personnels enquêtent et sont officiers de police sur le terrain En Gendarmerie, les Officiers (EOG1) sont bien peu souvent partie active et mis en avant dans les enquêtes même si les C.R sont parfis à leur nom( Sauraient ils conduire une enquête seulement…!) Ce sont plus des relationnels, des décideurs donneurs d’ordres, des gestionnaires. Avec l’arrivée des nouveaux officiers larbins issus du terrain et compétents, les seigneurs de belle lignée pourront se parer des réussites de leurs subordonnés zélés..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *