vendredi 18 septembre 2020
Accueil / Société / GendXXI et un syndicat de policiers dénoncent le sketch de Stéphane Guillon sur les forces de l’ordre

GendXXI et un syndicat de policiers dénoncent le sketch de Stéphane Guillon sur les forces de l’ordre

Dans un sketch diffusé samedi par la chaîne C8 dans l’émission “Salut les terriens“,  l’humoriste Stéphane Guillon se met en scène en train de frapper un policier ou un gendarme avec en fond musical la chanson de Claude François “Si j’avais un marteau“.

Des propos dénoncés sur son site par l’association GendXXI qui écrit “Stéphane Guillon faisait ainsi référence à l’agression de notre collègue policier sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris quatre jours plus tôt. GendXXI considère que la diffusion de ce type de contenu est de nature à banaliser les agressions envers les forces de l’ordre. C’est également un manque flagrant de respect envers celles et ceux qui protègent chaque jour la population au péril de leur vie.

L’association GendXXI poursuit en invitant “les personnes souhaitant manifester leur désapprobation” à “effectuer un signalement au CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel).

Même dénonciation chez les policiers via le syndicat Alternative Police.

Dans un communiqué publié sur son site, le syndicat  “prend connaissance avec stupéfaction et colère de la chronique de Stéphane  Guillon dans l’émission “Salut les Terriens” sur C8 du samedi 10 juin à 19h05. A propos de l’attentat du Parvis de Notre Dame de Paris, Stéphane GUILLON n’a pas hésité à détourner  la chanson de Claude François “Si j’avais un marteau” pour revendiquer “de cogner sur tous les  policiers, sur les gendarmes, sur toutes les forces de l’ordre, un coup, deux coups, trois coups, ce serait le  bonheur.

Le syndicat poursuit “En banalisant un événement qui aurait pu être bien plus dramatique, Stéphane Guillon bafoue et  piétine la mémoire de toutes les victimes des actes barbares que notre pays a connus ces dernières  années.    Alternative Police en appelle au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour que de tels propos ne se  reproduisent plus!.”  Alternative Police termine en demandant à l’humoriste “à défaut d’être respectueux d’avoir au moins  la décence de vous excuser. Au regard du lourd tribut payé par les forces de sécurité pour assurer votre  sécurité, c’est le moins que nous puissions attendre de vous !”

Lire le communiqué du syndicat dans son intégralité.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *