lundi 21 septembre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Chamonix : la colère du patron du PGHM contre l’inconscience des ascensionnistes
Essor entraînement commun chasseurs alpins et PGHM
Chasseurs alpins du groupe d’aguerrissement en montagne et secouristes du PGHM de Modane. (Photo d'illustration/27 ème BIM).

Chamonix : la colère du patron du PGHM contre l’inconscience des ascensionnistes

Le mardi 15 août dernier, un père de famille partait à l’assaut du Mont-Blanc sans l’équipement minimum que nécessite cette ascension. Le soir même, sa femme signalait sa disparition. Cet ingénieur lyonnais a été retrouvé mort, deux jours plus tard, par les gendarmes du peloton de haute montagne de Chamonix au fond d’une crevasse de 25 mètres.

Dans une interview accordée à Lyon Capital, le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, commandant le PGHM de Chamonix, détaille le dispositif de recherches qui a été déployé pendant ces deux jours pour retrouver le trailer loynnais, avec chien pisteur, hélicoptère y compris l’appel à témoins lancé sur Facebook.

Le patron du PGHM  profite de l’interview pour pousser un “coup de gueule” contre ces sportifs qui font l’ascension du Mont-Blanc sans être équipés de façon adéquate pour l’alpinisme en haute-montagne. L’homme décédé avait en l’occurrence une tenue pour le trail, légère, à peine imperméable et portait des chaussures à crampons non adaptées.

Excédé lui aussi par l’imprudence des ascensionnistes, le maire de Saint-Gervais,  Jean-Marc Peillex, a pris la semaine dernière un arrêté obligeant les alpinistes à porter un équipement adéquat sous peine d’une amende.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *