samedi 26 septembre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Groupement du Rhône : hommage au lieutenant-colonel Norbert Ambrosse
Lors de la cérémonie d'hommage au quartier Delfosse à Lyon en présence notamment des généraux de gendarmerie Dupouy, commandant de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du général Brachet et du général Valentini, qui commandaient respectivement la Région et le groupement du Rhône à l'époque du drame ainsi que du colonel Wioland, actuel commandant du groupement du Rhône ancien camarade de promotion de Norbert Ambrosse à Saint-Cyr puis à l'EOGN. (Photo A.V/L'Essor).
Lors de la cérémonie d'hommage au quartier Delfosse à Lyon en présence notamment des généraux de gendarmerie Dupouy, commandant de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du général Brachet et du général Valentini, qui commandaient respectivement la Région et le groupement du Rhône à l'époque du drame ainsi que du colonel Wioland, actuel commandant du groupement du Rhône ancien camarade de promotion de Norbert Ambrosse à Saint-Cyr puis à l'EOGN. (Photo A.V/L'Essor).

Groupement du Rhône : hommage au lieutenant-colonel Norbert Ambrosse

Depuis sa mort tragique la nuit du 23 juin 2007, la gendarmerie, sa famille, ses amis rendent hommage au lieutenant-colonel Norbert Ambrosse.

Alors qu’il commandait une opération visant à intercepter des individus qui pensaient se procurer des armes dans le stand de tir de Saint-Andéol-le-Château (Rhône), l’officier avait été froidement abattu par l’un des quatre cambrioleurs (tous ont été arrêtés et condamnés).

Norbert Ambrosse, dont le passage en Corse avait précédemment été marqué par la malheureuse affaire des paillotes, était en poste au groupement de gendarmerie du Rhône et s’apprêtait à prendre un nouveau poste à la Direction générale de la gendarmerie.

Originaire de Valence (Drôme), marié et père de quatre enfants, Norbert Ambrosse était chevalier de la Légion d’honneur.

Anne Ambrosse et ses garçons Arnaud et Paul en compagnie du général Valentini, actuel commandant de la gendarmerie de Guyane, devant la stèle érigée sur les lieux du drame à Saint-Andéol-le-Château (Rhône).
Anne Ambrosse et ses garçons Arnaud et Paul en compagnie du général Valentini, actuel commandant de la gendarmerie de Guyane, devant la stèle érigée sur les lieux du drame à Saint-Andéol-le-Château (Rhône). (Photo A.V/L’Essor).

Dix ans après sa disparition l’hommage qui lui a été rendu a été particulièrement émouvant.

D’abord à la caserne Delfosse de Lyon en présence de nombreuses personnalités, dont quatre généraux qui furent ses chefs ou ses camarades de promotion à Saint-Cyr et à l’EOGN.

Ensuite, d’une manière plus intime, sur les lieux de l’intervention qui lui coûta la vie, à Saint-Andéol-le-Château où une stèle rappelle son sacrifice au service de son pays.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *