couverture de région
Partagez ce dossier :
Dossier - G.IG.N : Des gendarmes d’élite, une unité mythique

[L'ESSOR #545 - septembre2020] C’est l’une des unités d’intervention les plus connues. Pas seulement en France, mais dans le monde entier. Le GIGN se classe parmi les meilleures, rivalisant avec le GSG 9 allemand ou les SAS britanniques. Au point d’avoir inspiré de nombreuses unités et aidé à leur formation, comme le Raid, créé par la Police dix ans après le GIGN. L’Essor vous propose un voyage à l’intérieur du groupe de ces gendarmes d’élite, de sa création en 1974 à son évolution prévue en 2021, en passant par la réorganisation de 2007. Un retour également sur les grandes opérations qui ont marqué son histoire : Djibouti, Marignane, Ponant et Dammartin. L’occasion d’approcher le quotidien de ces gendarmes dont les faits d’armes ont fait rêver plusieurs générations.

Les dix-huit gendarmes de la première équipe du GIGN, à Maisons-Alfort, autour de Christian Prouteau (au centre). (Photo : DR)
icone premium

1974, la création d’une unité d’élite

mardi 23 août 2022

Porté sur les fonts baptismaux par Christian Prouteau, le GIGN est né il y a quarante-six ans. Référence mondiale en matières de contre-terrorisme et de prise d’otages, l’unité s’est bâtie avec 18 gendarmes – 380 en 2020 –, peu de matériels, et le r...

Des gendarmes du GIGN lors d’une cérémonie aux Invalides, autour de leur chef, le général Laurent Phélip. (Photo : MG/L'Essor)
icone premium

Les grandes interventions : Djibouti, Marignane, Ponant, Dammartin-en-Goële

mardi 23 août 2022

Les gendarmes du GIGN se sont illustrés de la Corne de l’Afrique aux confins de la Seine-et-Marne.

 Le général Hubert Bonneau, ancien chef du GIGN,  photographié sur les terrains de l’unité d’élite. (Photo: MG/L'Essor)
icone premium

L’injuste mise en cause du général Hubert Bonneau

mardi 23 août 2022

C’est un fait très rare. A deux reprises, le commandement du général Hubert Bonneau à la tête du GIGN a été publiquement critiqué. Ses détracteurs lui reprochent l’absence du groupe au Bataclan et sa gestion de l’intervention à Dammartin-en-Goële, so...

Philippe Legorjus, ancien chef contesté. (Photo : capture d'écran).
icone premium

Trois polémiques qui ont secoué le GIGN

mardi 23 août 2022

De l'affaire des Irlandais de Vincennes à l'arrivée de Denis Favier, en passant par la gestion de la crise d'Ouvéa, l'histoire du GIGN n'est pas exempte de polémiques. Illustration.

En 2010, l’inauguration des nouvelles infrastructures du GIGN  parachèvera la réforme de l’unité. (Photo : MG/L'Essor)
icone premium

Mutation : 2007, le GIGN se transforme

mardi 23 août 2022

Pour répondre efficacement aux nouvelles menaces, notamment les prises d’otages massives, le GIGN a été réformé en 2007. Ses différentes forces regroupent désormais 400 gendarmes capables de se renforcer mutuellement.

La BRI de la Préfecture de police de Paris. (Photo : MG/L'Essor)
icone premium

G.I.G.N., RAID, B.R.I. : rivalités et complémentarités

mardi 23 août 2022

Sur fond de guerre des polices, l’existence de trois forces d’intervention suscite rivalités et tensions. Alors que la question de leur regroupement s’est posée plusieurs fois, leurs domaines d’expertise les rendent pourtant complémentaires.

Le GIGN dispose de multiples compétences (Photo : Gendarmerie)
icone premium

Le G.IG.N. aujourd'hui : une unité "engagée pour la vie"

mardi 23 août 2022

Unité d’intervention polyvalente parmi les plus reconnues au monde, le GIGN est une force aux facettes multiples. Etat des lieux d’un Groupe qui a fêté l’an dernier ses 45 ans.

A quoi ressembleront les missions du GIGN dans dix ans ? (Photo : Gendarmerie)
icone premium

Prospective : comment pourrait s’écrire le futur du GIGN

mardi 23 août 2022

Trois spécialistes tracent quelques traits du portrait de l’unité d’intervention future. Face à l’évolution de la menace, le GIGN devra s’adapter.

Denis Favier, 61 ans. Il est le seul à avoir commandé l’unité à deux reprises. (Photo : MG/L'Essor)
icone premium

Ce qu'ils sont devenus : des officiers très demandés

mardi 23 août 2022

Ils quittent un jour le GIGN, après dix ou quinze ans d’une vie intense. Pour une vie très différente.

Jean-Marie Grivel. (Photo : GT/L'Essor)
icone premium

Ce qu'ils sont devenus : les anciens soldats du GIGN tracent leur chemin

mardi 23 août 2022

Auteur à succès, coach sportif ou négociateur dans des situations de crise… Panorama du chemin tracé par plusieurs anciens sous-officiers après leur départ de l’unité.