lundi 26 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Valls promet 6.000 recrutement de policiers et gendarmes en 2013
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls (Photo Matthieu GUYOT/Essor)

Valls promet 6.000 recrutement de policiers et gendarmes en 2013

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a promis 6.000 recrutements de gendarmes et de policiers en 2013, essentiellement pour compenser tous les départs à la retraite, dans un entretien publié lundi dans le quotidien régional « Nice-Matin ».

“En 2013, nous remplacerons tous les départs à la retraite et créerons cinq cents postes de plus, soit au total, plus de six mille recrutements de gardiens de la paix et de gendarmes. Il faut leur donner le moyen de travailler”, a souligné le ministre. “Nous avons décidé de mettre fin au non-remplacement des policiers et des gendarmes qui partent à la retraite. Plus de dix mille postes ont été supprimés ces cinq dernières années”, a encore souligné le ministre.

“Dans une société touchée par la crise économique, par une crise morale liées à une véritable perte de repères, où beaucoup s’affranchissent de la norme et des règles républicaines, la Police et la Gendarmerie assument trop souvent le rôle de dernier rempart”, a commenté le ministre.

Manuel Valls rendra, lundi à 11H00, dans la caserne de Gendarmerie de Nice, un hommage au major Daniel Briere, mort mercredi à l’âge de 52 ans, fauché par un voleur de voiture qui l’a renversé volontairement dans l’arrière-pays niçois.

Il se rendra ensuite au poste de police municipale de Nice, pour rencontrer deux agents blessés dimanche matin par un jeune chauffard alcoolisé qui avait brûlé un feu rouge à Nice. L’accident a provoqué la mort d’une jeune femme sur un trottoir et gravement blessé un troisième policier municipal encore à l’hôpital.

Il y a un mois à Cannes, un policier national avait trouvé la mort dans un accident provoqué par un jeune homme sous l’emprise de l’alcool et des stupéfiants roulant à plus de 100 km/h dans le centre-ville.

Cette série est “sans doute à l’image d’une société violente où les individus n’hésitent plus à passer à l’acte et à s’en prendre à tous les symboles de l’autorité”, a commenté le ministre, qui estime inutile de modifier actuellement l’arsenal judiciaire. “Ne nous donnons pas bonne conscience en faisant semblant de croire que l’annonce d’un loi dissuade ceux qui ont perdu tout sens civique”, a-t-il dit.

Plus généralement, la violence dans les Alpes-Maritimes s’explique aussi “parce que circule de l’argent qui attire mafia et réseaux”, selon lui. M. Valls a en outre précisé à “Nice-Matin” que certains quartiers difficiles de Nice figureront “avant la fin de l’année” dans la cinquantaine de zones de sécurité prioritaires (ZSP) définies au niveau national.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.