mardi 27 octobre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / UNPRG – Le 38è congrès résumé par son vice-président national

UNPRG – Le 38è congrès résumé par son vice-président national

Henri MARTINEZ, réélu président de l’UNPRG, lors du 38 ème Congrès d’Evian les Bains

A l’occasion du 38ème congrès de l’UNPRG qui s’est déroulé à Evian les Bains les 25 et 26 mai 2016, Henri Martinez a été réélu à son poste de président national pour la quatrième période consécutive de deux années.

En présence de 90 présidents départementaux et administrateurs nationaux, d’une cinquantaine de porte-drapeaux et de nombreux accompagnateurs, le congrès bisannuel de l’UNPRG a dressé les bilans d’activités et financier de l’association sur les deux années écoulées.

Il a notamment été évoqué la vente du siège national parisien qui a été réalisé courant mai 2016 et l’occupation des nouveaux bureaux récemment acquis, dès le début du mois de juin, au 7 boulevard de Strasbourg à Nogent-sur-Marne (94130).

Le président national Martinez, a défini les principales actions qui seront menées pour les deux années à venir parmi lesquelles : le maintien de la présence de l’UNPRG au sein du CSFM (Conseil Supérieur de la Fonction Militaire), le changement de signification du sigle UNPRG qui devient : Union nationale des personnels et retraités de la Gendarmerie en lieu et place : de Union Nationale des Personnels en Retraite de la Gendarmerie. Ceci pour tenir compte de l’intégration en qualité d’adhérents des personnels de la gendarmerie en activité. D’où le développement du recrutement en direction des « gendarmes » en activité. Avec environ 30000 adhérents, l’UNPRG reste et de loin la première association de la gendarmerie. Pour maintenir cette place et la notoriété qui lui est reconnue, le recrutement est le fil conducteur des objectifs. Par ailleurs, l’UNPRG vient de signer, avec d’autres associations de la gendarmerie, une entente visant au rapprochement entre ces associations et tout sera fait par l’UNPRG pour dynamiser cette entente.

En clôture de ce congrès, le Conseil d’Administration National, derrière le président Martinez, a accueilli le général de corps d’armée Christian Dupouy, commandant la région gendarmerie Rhône-Alpes-Auvergne à Lyon. Il représentait le général d’armée Denis Favier, Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, retenu en raison des obsèques de cinq gendarmes décédés dans des conditions dramatiques la semaine dernière.

Le congrès s’est terminé ce jeudi après-midi, par un office religieux à l’église d’Evian-les-Bains, suivi d’une cérémonie patriotique avec dépôts de gerbes au monument aux morts, en présence du député maire d’Evian les Bains, du sous-préfet de Thonon les Bains, du colonel commandant le groupement de GD de Haute-Savoie et d’un piquet d’honneur de gendarmes départementaux.

Le 27 mai 2016, sur les lieux du congrès, le Conseil d’Administration National se réunissait pour procéder à l’élection des adjoints au secrétaire général et trésorier général, ainsi que des présidents des quatre commissions et à composition des dites commissions. Le nouveau Bureau et le nouveau CAN ont pu être ainsi formés (voir document joint).

A cette occasion, Denis Delaborde, ancien président de la commission « social, retraités et veuves », se voyait remettre la plaquette d’honneur de l’UNPRG, par le président Henri Martinez, pour les nombreux et éminents services rendus à l’UNPRG. Sur décision du CAN, Denis Delaborde et Arlette Crétel, ancienne trésorière générale nationale, ont été admis à l’honorariat de la fonction qu’ils occupaient.

Paul Loeuillet, vice président national, chargé de la communication

———————–

– Pour accéder à la motion adoptée lors de ce 38è congrès, cliquez ici.

– Pour accéder à la composition du bureau et du nouveau Conseil d’administration national (CAN), cliquez ici.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. DUPUY

    Clôturer le congrès par un office religieux ne me paraît pas opportun. Le caractère laïc devrait demeurer, et surtout ne pas privilégier une religion en ces temps mouvementé notamment sur le plan cultuel. L’institution doit rester indépendante de toute confession religieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.