vendredi 25 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Une série documentaire explore la formation des futurs officiers de Gendarmerie

Une série documentaire explore la formation des futurs officiers de Gendarmerie

Le quotidien des élèves de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN) de Melun et celui des élèves de l’Ecole nationale supérieure de la Police (ENSP) à Cannes-Ecluse (Seine-et-Marne) n’aura bientôt plus de secrets. Pour la première fois, une série documentaire intitulée « À l’école de l’enquête », diffusée le vendredi 20 mai sur Planète + Crime Investigation, nous plonge au cœur de l’apprentissage de ces futurs cadres de la Police et de la Gendarmerie.

Entrée de l'Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) à Melun
Entrée de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) à Melun

Les réalisateurs, Georges Glouscard et Romain Fleury, ont suivi, durant six mois (de janvier à juillet 2015), les parcours de ces élèves au travers de portraits croisés. A l’EOGN de Melun, Audrey, Charles et Martin sont en dernière année d’études, tandis qu’à ENSP de Cannes-Ecluse, Marie, Elodie et Emilien débutent leur formation.

Six épisodes de 52 minutes décryptent les différentes étapes de l’apprentissage de ces élèves sélectionnés sur concours : formation au tir, simulation de scène de crime, interpellations, auditions, … Un documentaire volontairement tourné sur la pédagogie : «Ça ne m’intéressait pas du tout de faire du documentaire gyrophare !, insiste Romain Fleury, co-réalisateur de cette série, l’objectif est plutôt de faire en sorte que les spectateurs puissent mieux comprendre les procédures. »

Simulation d'interpellation à l'EOGN
Simulation d’interpellation à l’EOGN

Ainsi, on voit une simulation de dépôt de plainte durant laquelle un policier est confronté à l’agressivité de son interlocuteur. « Vous rentrez dans un métier qui demande du sang-froid », annonce d’emblée l’une des formatrices en police judiciaire, d’autant que les élèves ont effectué leur rentrée au lendemain des attentats de “Charlie Hebdo” en janvier 2015.

Audrey, gendarme stagiaire à l'EOGN
Audrey, lieutenant en formation à l’EOGN

« Les contacts ont été un peu compliqués au départ, explique Romain Fleury, les élèves gendarmes et policiers se méfiaient quelque peu de nos intentions documentaires. Nous les avons rassurés en leur expliquant que l’objectif n’était pas de pointer leurs erreurs mais d’expliquer les différentes étapes de leur formation ».

Gendarmerie et Police présentent chacune leurs particularités mais, pour autant, ces différences ne sont pas explicitement relevées, le spectateur se fera son propre avis. Romain Fleury nous fait tout de même part de son regard de réalisateur : « Les OPJ gendarmes fonctionnent davantage en collectif tandis que l’on fait comprendre aux OPJ policiers qu’ils ne doivent pas compter sur leurs collègues ».

Rendez-vous le vendredi 20 mai à 20h45 sur Planète + Crime Investigation pour le premier épisode de cette série documentaire.

Nathalie DELEAU

Crédit photo : Planète + Crime Investigation

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *