jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Var : trois ans de prison pour des vols ayant précédé le meurtre de deux gendarmes à Collobrières
A.Boumezaar, qui va bientôt être jugé devant les assises du Var pour le meurtre de deux gendarmes en juin 2012, a été condamné vendredi à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Toulon pour un cambriolage qui avait précédé le double homicide de Collobrières.

Var : trois ans de prison pour des vols ayant précédé le meurtre de deux gendarmes à Collobrières

A.Boumezaar, 28 ans, qui va bientôt être jugé devant les assises du Var pour le meurtre de deux gendarmes en juin 2012, a été condamné vendredi à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Toulon pour un cambriolage qui avait précédé le double homicide de  Collobrières.

Abdallah Boumezaar qui comparaissait avec sa compagne Inès Farhat, 22 ans – poursuivie pour recel et qui a été condamnée à 10 mois de prison -, était également jugé, tout comme elle, pour le transport et la détention de 196 grammes de cannabis, retrouvés après les faits.

Le procureur Xavier Tarabeux avait requis cinq ans de prison contre lui et deux ans et demi contre la prévenue pour ces faits, qui avaient entraîné l’intervention des deux femmes gendarmes. Le couple doit comparaître, du 10 au 20 février, devant la cour d’assises du Var, pour homicides aggravés dans le cas de A. Boumezaar et complicité pour elle, pour le meurtre des gendarmes tuées le 17 juin 2012 à Collobrières, à une quarantaine de kilomètres de Toulon.

Les affaires jugées vendredi “s’inscrivent dans ce qui est beaucoup plus grave et qui viendra en février devant les assises du Var”, a affirmé au cours de son réquisitoire le représentant du ministère public. “Il y a une logique factuelle: ce cambriolage et cette tentative de cambriolage sont le point de départ de ce qui va aboutir au double homicide aggravé des deux gendarmes”, a-t-il lancé.

Le 17 juin 2012, après déjà un premier vol, Abdallah Boumezaar avait été surpris par les habitants d’une maison qu’il était en train de cambrioler à Collobrières. Son signalement avait immédiatement mis les gendarmes sur la piste de cet homme, déjà condamné à de multiples reprises. Quelques minutes plus tard, les gendarmes Alicia Champlon, 28 ans, et Audrey Berthaut, 35 ans, se présentaient à son domicile. Abdallah Boumezaar tirait sur Audrey Berthaut après une bagarre au cours de laquelle il s’était emparé de son arme, avant de poursuivre et de tuer sa collègue dans la rue.

Le couple avait été interpellé dans la nuit suivante. “On vous demande ni plus ni moins que de juger non pas M. Abdallah Boumezaar, mais le tueur des deux gendarmes de Collobrières”, a plaidé l’avocat du jeune homme de 28 ans, Stéphane Colombe, regrettant “l’intensité” des peines requises par le procureur. Plaidant la relaxe pour sa cliente de 22 ans, l’avocat d’Inès Farhat, Jean-Claude Guidicelli a dit regretter qu’on veuille “à tout prix présenter M. Boumezaar et Inès Farhat comme un couple diabolique, uni dans le mal”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *