L'Essor

Tirs de mortiers d’artifice sur la gendarmerie d’Ebreuil: prison ferme pour les prévenus

Ils avaient lancé des mortiers d'artifice sur la brigade : prison ferme pour les 3 prévenus ((Photo : Flickr/Creative commons).

Ils avaient lancé des mortiers d'artifice sur la brigade : prison ferme pour les 3 prévenus ((Photo : Flickr/Creative commons).

Jugés en comparution immédiate, les trois hommes qui avaient tiré des mortiers d’artifice sur la gendarmerie d’Ebreuil, dans l’Allier, ont été condamné mardi 2 février à des peines de prison ferme par le tribunal de Cusset. Ce dernier est allé plus loin que les réquisitions du ministère public.

Le premier inculpé écope ainsi de 8 mois ferme avec mandat de dépôt. Agé de 28 ans, il avait déjà eu affaire à la justice pour des vols. Le tribunal a condamné les deux autres inculpés, âgés de 21 et 18 ans, à six mois de prison ferme. Avec mandat de dépôt pour le plus âgé. Dans leurs cas, le tribunal a tenu compte de leur casier judiciaire vierge.

Ils ont tiré des mortiers d’artifice sur le logement des gendarmes et de leurs familles

Les faits, rapportés par L’Essor, n’ont pas fait de blessés. Mais quatre gendarmes et l’épouse de l’un d’eux se sont vus attribuer jusqu’à sept jours d’incapacité de travail pour préjudice psychologique. Avec leurs mortiers d’artifice, les prévenus avaient en effet visé le bâtiment abritant le logement des gendarmes et de leur famille, situé juste derrière la brigade.

Lire aussi: Deux ans de prison pour des tirs de mortiers d’artifice sur la caserne du Havre

“Ce sont des peines démesurées. Je crois que l’on prête à ces jeunes des intentions qu’ils n’avaient pas. Ils ont voulu faire un tour, s’amuser avec des feux d’artifice. Et l’un d’eux a bêtement eu l’idée d’aller à la gendarmerie”, a déclaré l’avocate du prévenu de 21 ans, citée par le journal Sud Ouest.