lundi 30 novembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Sarkozy veut libérer la police et la gendarmerie “de toutes les tâches secondaires”
policiers et gendarmes à Rouen
Illustration (S.D/L'Essor).

Sarkozy veut libérer la police et la gendarmerie “de toutes les tâches secondaires”

Le président du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy entend “libérer” les forces de l’ordre “de toutes les tâches secondaires” pour les “concentrer” sur le maintien de l’ordre, l’enquête et le renseignement, dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui à paraître mardi.

“Il faut concentrer le travail de la police et de la gendarmerie sur l’ordre public, le renseignement, l’investigation. Et la libérer de toutes les tâches secondaires ou périphériques”, affirme Nicolas Sarkozy qui réunit son parti mardi pour une convention sur le thème de la sécurité. L’ancien chef de l’Etat propose de permettre aux employés d’autoroute “de constater les infractions” liées à la vitesse et “de transmettre ces constats à l’autorité de police, administrative ou pénale”.

“Je ne vois pas pourquoi cela doit être exclusivement un motard de la gendarmerie ou de la police qui doit faire les contrôles de vitesse, sur un axe d’autoroute concédé par l’Etat”, justifie Nicolas Sarkozy.

Plus généralement, il estime qu'”il n’y a plus d’autorité de l’Etat”, citant l’exemple de la mise en échec mercredi d’une opération policière franco-allemande à Tarnac (Corrèze), où vit Julien Coupat, militant libertaire soupçonné de sabotages de lignes SNCF sur des caténaires en 2008. “Une trentaine d’activistes ont empêché des fonctionnaires de police de perquisitionner”, dénonce Nicolas Sarkozy pour qui “les policiers n’ont pu exercer leur mission faute de soutien de leur autorité”, “énième illustration” selon lui “de l’affaiblissement de l’Etat et de son autorité”.

Parallèlement, “il y a un domaine dans lequel (la ministre de la Justice) Christiane Taubira tient ses promesses : le nombre de détenus a diminué en France depuis trois ans. Les délits augmentent et le nombre de gens en prison diminue, qui peut l’accepter ?” Pour Nicolas Sarkozy, “la République doit cesser de reculer partout”.

“L’exécution des peines” doit être “la priorité”, fait-il valoir, proposant aussi “que les trafiquants de drogue qui auront réellement effectué leurs peines de prison soient interdits de séjour à leur sortie de prison dans le quartier où ils ont commis leurs méfaits”.

Il préconise la mise en place de “vigies de police” dans “les quartiers les plus difficiles”. En matière de lutte antiterroriste, “tout étranger ou binational qui a fait le jihad ne doit pas revenir en France. Et tout Français parti faire le jihad doit, quand il revient, aller en prison”.

Crowdfunding campaign banner

7 Commentaires

  1. Riri

    Il est honteux que Mr Sarkozy qui a détruit la base de travail des gendarmes qui est d être proche de ses concitoyens en mettant en place les communautés de brigades qui ont eu pour résultat la perte de contact avec la population, avec les citoyens, un système police secours qui court sur les routes et bâclé les constatations. Qui par le pages a fait miroiter des portes ouvertes aux sous officiers, plus on monte en grade plus on descend en responsabilité et reconnaissance. Il a détruit les fondements du métier, détruit la motivation, aujourd’hui il veut mettre des figues dans les banlieues lui qui a anéanti l ilotage qui était efficace. Il a promis de ne plus faire assurer les transfèrement les procurations aux gendarmes et policiers. On attend encore. Nos commandants de groupement étaient terrorisés d être convoqués place Beauvau quand les statistiques ne convenaient pas à Mr Sarkozy ministre de l intérieur. Résultat la base était sous pression extrême. Le contrôle vitesse doit être cadré pour éviter tout abus et des situations incontrôlables. Seules les personnes habilitées et intègrent peuvent agir. Faire ce que propose Mr Sarkozy ne peut aboutir qu’ à des abus pour faire de l argent. Ce mr Sarkozy a détruit le métier de gendarme. Donner des propositions de travail de ce monsieur c est détruire encore davantage notre métier car les sociétés autoroutières n ont qu’ un but faire du profit.

    • france

      Est ce que les commandants de groupements ont conscience du travail du GENDARME????????????????

  2. lanceur dalertes

    curieux que Nicolas Sarkozy qui pendant son règne a fait supprimer quelques 16000 gendarmes et policiers , par mesures d économies soit si silencieux sur ce point ?

  3. LEROY

    Forcément. après avoir fermé 15 escadrons, on voit le résultat. MDR !!!!! qui dit mieux …… Et dans deux ans nous sommes en 2017 !!!!!

  4. Jean-Paul

    Sarkozy continue son travail de sape contre la Gendarmerie.
    Les gendarmes ont de la mémoire, ils ne voteront pas pour cet individu à la prochaine présidentielle ,à moins qu’ils veuillent détruire leur institution…
    Qui peut croire, encore, en ce fourbe ?

    • france

      Je n’aime pas sarkozy mais quel gendarme peut croire ses officiers, je dis bien gendarme pas le carriériste qui court derrière la carotte

  5. france

    Sarkozy est Sarkozy il n’aime pas les gendarmes c’est un fait. Mais pensez vous que les officiers aiment les gendarmes, j’attends des réponses. Il y a de plus en plus d’officiers mais à quoi servent ils. Il y a des services qui sont destinés à traiter des urgences, mais on leur donne des surcharges de travail pour que certains puissent se reposer. Il y a des services ou travaillent deux officiers, deux sous officiers, mais lorsqu’un sous officier est manquant le chef de se service soit disant débordé va pleurer à droite et à gauche pour être déchargé de certaines tâches. Lorsqu’il y a eu les mouvements de mécontentement combien y avait il d’officiers? Mais lorsque des compensations ont été distribuées, qui à eu les meilleures. Il faut aussi savoir que des commandants de police prennent des auditions mais LES SEIGNEURS de la gendarmerie eux le font ils?. Là je réponds un gros NON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.