jeudi , 17 juin 2021

Le refus d'obtempérer s'est produit après un contrôle (Photo d'illustration (N.D/L'Essor).
Le refus d'obtempérer s'est produit après un contrôle (Photo d'illustration (N.D/L'Essor).

Refus d’obtempérer dans le Lot-et-Garonne : des individus en fuite

Une quarantaine de gendarmes du Lot-et-Garonne sont toujours mobilisés après un refus d’obtempérer qui aurait pu virer au drame. Ils recherchent des individus en fuite qui ont refusé de se soumettre à un contrôle routier à Marmande, dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 mai. Un militaire a évité de justesse la voiture des fuyards.

Après le refus d’obtempérer, un gendarme manque de se faire renverser

C’est sur un rond-point à l’entrée de Marmande qu’une patrouille de gendarmerie a voulu contrôler un véhicule aux alentours de 4 heures du matin. Ce dernier circule à vive allure, en plein couvre-feu. Mais au lieu de s’arrêter, la voiture effectue un refus d’obtempérer et prend la tangente. S’ensuit une course-poursuite de plusieurs kilomètres.

Arrivé à Gontaud-de-Nogaret, le chauffard se retrouve bloqué par un chantier. Un gendarme se dirige alors vers la voiture immobilisée, quand le conducteur embraye soudainement sur la marche arrière. Une manœuvre qui lui permet de se dégager. Mais au cours de laquelle il manque de peu de percuter le militaire venu à sa rencontre. Lequel a évité l’impact de justesse raconte La Dépêche.

La voiture a ensuite repris sa course folle malgré des plots de chantier coincés sous la carrosserie. Une nouvelle course-poursuite s’engage sur la route de Damazan avec les gendarmes qui appellent des renforts. Un pneu de la voiture fini par éclater. Plusieurs individus s’extraient alors de l’habitacles et prennent la fuite à pied.

Lire aussi: Un gendarme blessé à Paris lors de la manifestation de soutien aux Palestiniens interdite par la Préfecture

Une enquête pour refus d’obtempérer et violence avec arme sur un gendarme a été ouverte. Un important dispositif de recherche, mobilisant une quarantaine de militaires, est toujours en place ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.