jeudi 21 février 2019
Accueil / Vie des personnels / Reconversion : la Gendarmerie recrute un conseiller emploi à Limoges (officier commissionné)

Reconversion : la Gendarmerie recrute un conseiller emploi à Limoges (officier commissionné)

La Gendarmerie recherche un conseiller emploi à Limoges et ce poste est pour un officier commissionné. L’offre a été publiée au journal officiel de ce vendredi 31 août.

Avis de vacance d’un poste de « conseiller en emploi » de la gendarmerie nationale à Limoges

Un poste de conseiller en emploi est vacant à Limoges (87), au sein du centre d’orientation et de reconversion qui exerce ses activités au profit des personnels de la gendarmerie nationale.

Ce poste est ouvert aux candidats titulaires au minimum d’une licence, de préférence dans les domaines des ressources humaines ou de la psychologie du travail, et détenant une expérience significative de conseiller en emploi, chargé d’insertion professionnelle.

Intérêt du poste et missions

Le conseiller en emploi conseille et accompagne vers le milieu civil la population des militaires de la gendarmerie nationale désireux ou devant quitter l’institution. Il les guide dans l’élaboration de leur projet professionnel et favorise leur reclassement.
En outre, il conduit des entretiens individuels et réalise des bilans d’orientation professionnelle. Il prospecte les entreprises, favorise les partenariats et développe le réseau déjà existant. A ce titre, il est amené à organiser ou à participer à des forums de l’emploi, ainsi qu’à travailler en interarmées.
La maîtrise des outils d’évaluation de personnalité, de compétences et d’intérêts professionnels courants est requise.
Pour ce faire, il devra notamment connaître :

– les problématiques liées à l’insertion des jeunes ;
– les techniques d’orientation professionnelle et d’accompagnement vers l’emploi ;
– les techniques de conduite d’entretien ;
– les métiers et les profils des militaires de la gendarmerie,

et posséder une bonne connaissance de l’environnement socio-économique des départements dans lesquels il sera amené à exercer (Haute-Vienne, Corrèze, Creuse).
Il devra par ailleurs posséder un bon esprit d’analyse et de synthèse, faire preuve d’autonomie et d’organisation, disposer d’un bon sens relationnel et de capacités rédactionnelles, être capable d’utiliser les moyens informatiques courants et faire preuve de discrétion. Il sera également en charge de la gestion administrative des dossiers, des inscriptions en base informatique, de l’alimentation des tableaux de bord et de missions de secrétariat.
Afin de permettre un suivi de son activité, il devra utiliser tous les applicatifs mis à sa disposition (portail Agorha SIRH, infotype reconversion, e-recruting, emplois réservés). Des formations seront dispensées à cet effet.
Amené à se déplacer, le permis VL serait un plus.

Statut – Environnement

La gendarmerie nationale est une force militaire instituée pour veiller à la sûreté publique (elle garantit la protection des personnes et des biens, renseigne, alerte et porte secours) et assurer le maintien de l’ordre public et l’exécution des lois. Par ailleurs, elle participe à la défense de la Nation et à la protection des institutions. Son action s’exerce sur l’ensemble du territoire national ainsi qu’aux armées, au profit de tous les départements ministériels et, plus spécialement, de ceux de l’intérieur, de la justice et de la défense.
Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné rattaché au corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de deux ans au grade de lieutenant.
Le dispositif juridique relatif aux militaires commissionnés est le suivant :

– l’article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.

Le statut d’officier CTA implique un comportement et une manière de servir conformes à la déontologie imposée par les lois et règlements : moralité, discrétion et réserve, disponibilité, loyauté et sens élevé du service.
Salaire indicatif net : à partir de 2 200 €.

Personne à contacter

Une lettre de motivation accompagnée d’un CV sont à adresser, dans un délai de 30 jours à compter de la date de publication du présent avis, par voie postale ou par courriel à :
Lieutenant-colonel Jean-Louis Morra, chef de la division de l’appui opérationnel, groupement de gendarmerie départemental de la Haute-Vienne, division de l’appui opérationnel, section du personnel officier, 196, rue Victor-Thuillat, 87060 Limoges Cedex, spo.bgp.rglim@gendarmerie.interieur.gouv.fr, tél : 05-55-04-00-52 / 57.

A voir également

Dijon : le capitaine Porteret pose le képi après 40 ans de service!

Après plus de 40 ans de service dont 3 ans à la tête de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :