jeudi 21 janvier 2021
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Tulle : la promotion adjudant Nicolas Joos baptisée (vidéo)
Une messe a été célébrée dans l’abbatiale d’Aubazine (Photo Dr)

Tulle : la promotion adjudant Nicolas Joos baptisée (vidéo)

La 16 ème promotion “adjudant Joos”  (8 ème compagnie) de l’école de Gendarmerie de Tulle a été baptisée le 25 avril dernier en présence des autorités militaires et civiles locales et a été présidée par le colonel Thierry Bourret. La famille de l’adjudant Joos était représentée. Ludovic Gest, rescapé de l’accident dans lequel Nicolas Joos a trouvé la mort était présent.

A cette occasion, le président de l’Union nationale des personnels et retraités de la Gendarmerie (UNPRG) de Correze, Jean Even, a félicité les meilleurs élèves et offert la médaille d’honneur de l’UNPRG au major, Matthieu Rouzic qui a reçu un abonnement d’un an au magazine L’Essor de la part du directeur tout comme le président de la promotion, Scarlett Bertin. Il a offert des abonnements numériques aux 8 suivants dans le classement.

A noter que L’UNPRG de la Corrèze a parrainé un élève gendarme de Nouvelle-Calédonie, Jonathan Hlemue,  et un représentant de l’UNPRG de Nouvelle-Calédonie , Olivier Le Tallec, avait fait le déplacement.

Zoom sur la promo

Sur les 112 élèves gendarmes,e, (89 garçons et 23 filles) 63 ont choisi la Gendarmerie départementale, 42 la Gendarmerie mobile (dont plusieurs filles) et 7 la Garde républicaine. Deux iront en spécialité montagne.

Tous les élèves ont été recrutés par concours externe. 40 sont d’anciens Gendarmes adjoints volontaires (GAV). La promotion comprend un ancien gardien de la paix, deux  réservistes Gendarmerie issus de la préparation militaire, et 4 anciens militaires de l’armée de terre.

A l’exception du 4 ème, (Garde Républicaine), les cinq premiers ont choisi la Gendarmerie mobile.  Le major, Matthieu Rouzic, originaire de Loire-Atlantique, n’avait aucune expérience gendarmerie tandis que le deuxième Nicolas Bataillard qui vient des Alpes-de-Provence était GAV  ainsi que le troisième, Clément Celisse qui vient de la Réunion.

Le 4 ème, Emmanuel Tacita (Seine-Saint-Denis)  était militaire de l’armée de Terre, et le 5 ème, Pierre Reynau (Isère)) était également ancien GAV.

et

Le portrait du parrain l’adjudant Joos

Nicolas Germain Joos est né le 13 juin 1970 à Nanterre (92), dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France. Il a débuté son parcours militaire par  son service nationale en 1990 dans la Marine nationale en tant que matelot de 2ème classe.

Il est entre à l’école de Gendarmerie de Châtellerault le 1er octobre 1991 en tant qu’élève-gendarme à la 3ème compagnie et est devenu gendarme le 16 mai 1992.
Il a d’abord servi  7 ans dans l’escadron de Bourgoin-Jallieu puis 5 ans au Peloton de Surveillance et d’Intervention (PSIG) de Fécamp.
En 2004, il a rejoint le monde des unités nautiques comme pilote de vedette, auditeur des systèmes de sûreté des installations portuaires, à Fécamp d’abord, et à Grand Quevilly ensuite avant d’être nommé adjudant en 2009 et commandant de brigade fluviale adjoint.
Le 2 mai 2010, Il a trouvé la mort dans un tragique accident. L’adjudant Joos et le gendarme Ludovic Gest avaient reçu pour mission d’assurer la sécurité d’une portion de la Seine. Alors qu’ils escortaient une péniche au moment où elle traversait une zone rendue particulièrement dangereuse par la course des 24 heures motonautiques de Rouen, leur vedette a été violemment percutée par le bateau d’un concurrent lancé à vive allure.
Malgré la diligence des secours, l’adjudant Nicolas Joos n’a pu être sauvé. La médaille militaire lui a été concédée et il a été cité à l’ordre de la gendarmerie comportant l’attribution de la médaille d’or de la défense nationale avec palme de bronze à titre posthume.

Le gendarme Ludovic Gest a, lui, survécu à la collision. Il est aujourd’hui professeur d’éducation physique et a participé comme vétéran aux Invictus Games en 2017.

Marié à Karine, Nicolas Joos était père de quatre enfants.

Lire aussi sur l’Essor :24 heures motonautiques de Rouen: un gendarme tué

 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.