mardi 27 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Procureurs et gendarmes s’harmonisent face à la délinquance itinérante
Une réunion a eu lieu avec pour objectif de coordonner le travail entre les différents parquets d'Ile-de-France et les services de gendarmerie représentés par le général Christian Brachet et les colonels des quatre groupements de la grande couronne (Val-d'Oise, Yvelines, Essonne et Seine-et-Marne).

Procureurs et gendarmes s’harmonisent face à la délinquance itinérante

Une réunion a eu lieu avec pour objectif de coordonner le travail entre les différents parquets d’Ile-de-France et les services de gendarmerie représentés par le général Christian Brachet et les colonels des quatre groupements de la grande couronne (Val-d’Oise, Yvelines, Essonne et Seine-et-Marne).

Les procureurs généraux de Versailles et Paris ont réunis jeudi les 18 procureurs d’Ile-de-France à Versailles afin d’harmoniser avec la gendarmerie les pratiques en matière de lutte contre la délinquance itinérante. “Il s’agit d’une délinquance avec des pratiques bien identifiées”, a expliqué à l’AFP Jean-Amédée Lathoud, procureur général de Versailles. La délinquance itinérante est une “criminalité mouvante et de répétition” qui se traduit dans les vols de métaux, les vols à la chignole, les vols à la fausse qualité ou encore les vols avec séquestration ou les vols de fret. Cette réunion avait pour objectif de coordonner le travail entre les différents parquets d’Ile-de-France et les services de gendarmerie représentés par le général Christian Brachet et les colonels des quatre groupements de la grande couronne (Val-d’Oise, Yvelines, Essonne et Seine-et-Marne).

“Cette délinquance itinérante est le premier levier du sentiment d’insécurité. Cette criminalité fait l’objet d’une organisation, elle est structurée”, selon le général Brachet. “Il faut une imbrication très forte entre les différents parquets d’Ile-de-France”, a ajouté Laurent Le Mesle, procureur général de Paris. “Notre souci est de travailler ensemble avec des recommandations très pratiques”, a expliqué M. Lathoud, en citant comme exemple la rédaction des procès-verbaux ou encore la définition juridique de “bande organisée”. Autant d’outils pratiques qui, harmonisés, devraient permettre aux parquets et aux gendarmes “d’être plus efficaces” face à la délinquance itinérante en Ile-de-France.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.