mardi 23 juillet 2019
Accueil / A la une / Prison avec sursis et interdiction de diriger une association requis en appel contre Murielle Noël , présidente de l’AAMFG
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Prison avec sursis et interdiction de diriger une association requis en appel contre Murielle Noël , présidente de l’AAMFG

Peine de prison allégée mais sanction identique en ce qui concerne les activités associatives de Murielle Noël, la présidente de l’Association d’aide aux membres et familles de la Gendarmerie (AAMFG) qui était jugée en appel le 16 mars dernier. Le jugement a été mis en délibéré au 4 mai.
L’avocat général  a demandé le 16 mars à la cour d’appel de Limoges de condamner pour harcèlement moral Murielle Noël à quatre mois de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de diriger, administrer ou contrôler une association à caractère social ou liée à la Gendarmerie nationale.
En première instance, elle avait écopé de huit mois de prison avec sursis, assortis de la même interdiction concernant ses activités associatives.
Concernant son époux, Marc Noël, en revanche, le procureur a demandé une dispense de peine. Il s’était vu infliger en première instance une peine de deux mois avec sursis.
Tous deux étaient poursuivis pour avoir harcelé moralement, de 2011 à 2014, le supérieur hiérarchique de Marc Noël, le chef d’escadron Vincent Ouziel.
Alors commandant de la compagnie de Guéret, dont dépendait l’unité de Marc Noël, cet officier est aujourd’hui détaché auprès du ministère de la Justice à Montpellier (Hérault).
Le jugement a été mis en délibéré au 4 mai.
Matthieu Guyot

A voir également

Jacques Witkowski

Jacques Witkowski, nouveau préfet de l’Hérault est un ancien officier de Gendarmerie

Le nouveau préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, est un ancien officier de Gendarmerie. Il était directeur de la Sécurité civile et à ce titre patron des sapeurs-pompiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *