samedi 8 mai 2021
Accueil / A la Une / Pour Medhi, petit garçon tétraplégique, quatre gendarmes vont courir l’Ultra Marin
Pour aider Medhi et sa famille, quatre gendarmes vont relever le défi de l'Ultra Marin (Photo: Facebook/Aidons Medhi).
Pour aider Medhi et sa famille, quatre gendarmes vont relever le défi de l'Ultra Marin (Photo: Facebook/Aidons Medhi).

Pour Medhi, petit garçon tétraplégique, quatre gendarmes vont courir l’Ultra Marin

Glenn V., François L., Morgan G et Mehdi N., quatre gendarmes de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), s’entrainent deux à trois fois par semaine. Agés de 28 à 24 ans, ils participeront en relais à l’Ultra Marin, un raid pédestre autour du golfe du Morbihan prévu cette année du 25 au 27 juin. L’objectif: lever des fonds pour l’association Aidons Medhi qui vient en aide à un petit garçon tétraplégique et à sa famille.

La rencontre avec Medhi bouleverse les gendarmes

Medhi est né le 13 octobre 2017 à la maternité de Redon. Il conserve de lourdes séquelles de complications survenues lors de l’accouchement. Rivé sur son fauteuil roulant, il ne peut communiquer qu’avec les yeux. Une tablette optique à commande oculaire l’aide à se faire comprendre de son père qui l’élève seul avec ses deux frères et sœurs, Yasmine et Idriss. Leur mère est décédée lors de l’accouchement. Pour Atef, le papa, les défis sont quotidiens. Il s’agit en effet d’adapter la maison au handicap de Medhi et de faire face aux lourdes dépenses que nécessitent sa prise en charge médicale.

L’idée de leur venir en aide a germé dans l’esprit du gendarme Medhi N., dont l’épouse était parente de la maman du petit garçon. Il a emmené ses trois collègues visiter la famille. Une rencontre qui va bouleverser les quatre gendarmes dont la brigade de Bain-de-Bretagne dépend de la compagnie de Redon, ville où sont domiciliés Atef et ses enfants.

A la recherche de sponsors

Le quatuor décide alors de relever le défi de la course de l’Ultra Marin. Un raid en partie nocturne, partant de Vannes et longeant le golfe du Morbihan sur 177 kilomètres. A l’arrivée de la course, Atef et Medhi seront présents. Les militaires espèrent leur remettre alors une belle somme. Pour récolter des fonds, Ils ont lancé une cagnotte afin d’obtenir 10 euros par kilomètre parcouru, soit 1.770 euros. Mais son succès dépasse déjà leurs attentes. Au point qu’ils recherchent désormais des sponsors pour les accompagner dans cette belle aventure.

Lire aussi: La solidarité s’organise après l’incendie du logement de fonction d’un gendarme dans le Calvados

Et si le contexte sanitaire empêche le raid de se tenir cette année, les gendarmes ont déjà prévu un plan B. Un parcours d’une longueur identique qu’ils ont eux-mêmes tracé autour de Redon. Comme Glenn V. l’affirme à nos confrères de L’Eclaireur: “On s’est engagés. D’une manière ou d’une autre, on le fera.” Parole de gendarme!

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.