mercredi 21 août 2019
Accueil / L'actualité Grand Est / Pose de la première pierre de la future gendarmerie d’Ennery
La futur caserne de gendarmerie d'Ennery doit être livrée au premier semestre 2020 (Photo : Pixabey).
La futur caserne de gendarmerie d'Ennery doit être livrée au premier semestre 2020 (Photo : Pixabey).

Pose de la première pierre de la future gendarmerie d’Ennery

Le chantier a débuté au mois de mai. Mais la première pierre de la future gendarmerie d’Ennery (97) a été posée symboliquement ce 10 juillet. De nombreuses personnalités civiles et militaires avaient fait le déplacement sur ce vaste terrain sis dans la Zac des Begnennes. Une parcelle achetée en 2017 par la ville à la communauté de communes Rives de-Moselle.

Lire aussi sur L’EssorFeu vert pour la nouvelle gendarmerie de Bitche (Moselle)

Ghislaine Melon, maire de la commune, et Jean-Louis Masson, sénateur et conseiller départemental, ont en effet beaucoup œuvré pour que ce projet voit le jour. Commandant la région de gendarmerie du Grand-Est, commandant de la région de gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est, le général Bruno Jockers n’a pas manqué de saluer ce soutien décisif.

Le maillage du territoire renforcé

La future caserne de la Brigade territoriale autonome d’Ennery comportera 16 pavillons allant du T3 au T5. Un officier et 14 sous-officiers y aménageront avec leur familles une fois les travaux terminés. Cinq Gendarmes adjoints volontaires (GAV) viendront les renforcer.

Par ailleurs, des locaux de police scientifique et technique, équipés des dernières technologies, permettront de fournir un service public de qualité, a souligné le colonel Nicolas Philipottin, commandant le groupement de la Moselle. La livraison prévue de ce cadre de travail performant, où les gendarmes vivront au plus près de la population, est au premier semestre 2020.

Selon nos confrères du Républicain Lorrain, le chantier, dont le coût s’élève à 5 millions d’euros, est autofinancé par la commune et subventionné par le ministère de l’Intérieur, à hauteur de 653 402 euros.

Une avancée certaine pour le maillage du vaste pays messin. Mais les élus locaux espèrent toujours la création d’une nouvelle gendarmerie à Courcelles-Chaussy pour couvrir de façon satisfaisante l’ensemble du territoire.

A voir également

La 496ème promotion de Chaumont honore Georges Guillaume, un gendarme fusillé en 1944

La 496ème promotion de l'école de Gendarmerie de Chaumont, dernière de l'année 2019, a été baptisée. Elle honore le gendarme Georges Guillaume, fusillé en 1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *