vendredi 2 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Police et Gendarmerie : un rapport parlementaire s’inquiète du vieillissement du parc automobile
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)

Police et Gendarmerie : un rapport parlementaire s’inquiète du vieillissement du parc automobile

Un rapport parlementaire présenté en octobre s’inquiète du vieillissement du parc automobile de la Police et de la Gendarmerie, un problème récurrent pour les forces de l’ordre. Le manque de moyens alloués au renouvellement des véhicules de la Gendarmerie et de la Police est relayé régulièrement par les patrons des deux forces de l’ordre, lors de leurs auditions devant les membres de la commission des Finances de l’Assemblée.

Le rapport du député (PS) Yann Galut conforte ces constats, pointant notamment les besoins des forces de l’ordre. Selon lui, la Gendarmerie aurait ainsi besoin d’acheter 6.800 véhicules en 2015, ce qui représenterait un budget de 136 millions d’euros. La Police, avec seulement 30 millions d’euros par an comme enveloppe pour l’achat de véhicules, “ne pourrait remplacer que 4.100 véhicules” sur la période 2015-2017, alors qu’il en faudrait “10.896”.

Les règles prévoient qu’un véhicule doit être remplacé après 150.000 km dans la Police. Or, explique le député, “il ne serait pas rare que des véhicules ayant entre 200.000 et 300.000 kilomètres continuent d’être utilisés”. Pour la Gendarmerie, ces règles l’obligeraient en théorie à acheter 3.000 véhicules par an, soit un montant de 60 millions d’euros, “qui n’est plus atteint depuis 4 ans”, écrit le rapporteur.

Le 7 octobre, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a promis aux syndicats de police l’achat en urgence de 500 véhicules. En 2011, l’ancien directeur général de la Police nationale (DGPN), Frédéric Péchenard, avait expliqué, face aux membres de la commission des Finances, qu’en raison des restrictions budgétaires, les véhicules de police devaient “durer 28 ans” avant d’être renouvelés.

Pour lire le rapport Galut, cliquez ici.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *