mardi 29 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / “Paroles d’honneur”, le livre choc du capitaine Barril sur le Rwanda
Vendredi 12 décembre, dans le cadre d’une coédition avec  Télémaque, "L’Essor de la Gendarmerie" publie le livre "Paroles d’honneur" du capitaine Paul Barril, personnage légendaire de la Gendarmerie nationale.

“Paroles d’honneur”, le livre choc du capitaine Barril sur le Rwanda

PAROLES_D'HONNEUR

Vendredi 12 décembre, dans le cadre d’une coédition avec  Télémaque, “L’Essor de la Gendarmerie” publie le livre  “Paroles d’honneur” du capitaine Paul Barril, personnage légendaire de la Gendarmerie nationale.

Cofondateur du GIGN avec le commandant Prouteau en 1974, animateur en charge de la cellule de sécurité élyséenne sous Mitterrand, en 1981, le capitaine Paul Barril devient rapidement l’ami de François de Grossouvre qui, en 1990, le met en contact avec le président du Rwanda, Juvénal Habyarimana. C’est ainsi qu’après l’assassinat de ce dernier, il s’est retrouvé au cœur du génocide des Tutsis dans toute la région des Lacs.

Personne n’a pu oublier le génocide du Rwanda. 800  000 morts en quelques semaines. “2 millions en quelques années sur l’ensemble de la région”, rectifie le capitaine Barril ! Or la France, qui était l’alliée du Président défunt, et qui y a envoyé ses soldats pendant deux mois (du 22 juin au 22 août 1994) dans le cadre de l’opération Turquoise, sous couvert de l’ONU, a été accusée de complicité.

Des plaintes ont été déposées par des ONG, visant nommément le capitaine Barril.

Celui-ci contre-attaque. Au terme d’une enquête très documentée, il livre son témoignage : seul le Front patriotique rwandais (FPR) de l’actuel président Kagamé a pu procéder à l’attentat ayant coûté la vie au Président Habyarimana, qui a servi de détonateur à la guerre civile et au massacre des populations ! Le capitaine Barril n’est pas le seul à être convaincu de cette thèse, diamétralement opposée à l’officielle, politiquement correcte.

Mais il est le premier, à notre connaissance, à livrer au public un dossier complet sur le sujet. Non seulement il dénonce, mais il démontre  : tout au long de son livre, il n’emploie pas le mode subjonctif, mais celui de l’indicatif. L’Armée française (et la Gendarmerie) a été injustement et gravement mise en cause. Le pouvoir politique s’est littéralement défilé. Il n’a même pas osé porter plainte, au nom des familles endeuillées, pour le meurtre des personnels militaires de l’équipage de l’avion abattu le 6 avril 1994 !

“L’Essor” ne pouvait pas faire moins que de soutenir ce combat du capitaine Barril.

“Paroles d’honneur”
Editions Télémaque/L’Essor de la Gendarmerie nationale
Format 145 x 215 250 pages 19,90 euros
A commander sur www.lessor.org

ou par courrier à “L’Essor” 9, rue Bleue, 75009 Paris

En librairie à partir du 12 décembre.

Crowdfunding campaign banner

4 Commentaires

  1. CUNY thierry

    il me semble trés bizarre qu”‘une personne à la retraite il me semble écrive un livre en gardant sa qualité et son grade de capitaine/ Seul les généraux ont ce droit….
    Il est vrai que l’effet PUB n’aurait pas été le même si le livre porte l’étiquette suivante
    ” PAROLE D’HONNEUR ” De monsieur Paul BARRIL
    Vraiment désolant tout de même

  2. GARCIA

    Excellent livre de Paul BARRIL qui donne une version méconnue et très crédible de ce qui s’est déroulé au Rwanda en 1994, d’autant plus que le livre donne beaucoup de faits et indices pour appuyer les conclusions.
    Enfin une voix qui donne, qui ose donner un autre son de cloche sur cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *