jeudi , 17 juin 2021

Un nouveau suicide affecte la gendarmerie. Photo d'illustration (D.C L'Essor)
Un nouveau suicide affecte la gendarmerie. Photo d'illustration (D.C L'Essor)

Nouveau suicide de gendarme à Cosne-Cours-sur-Loire

Un nouveau suicide vient endeuiller la gendarmerie. Samedi 5 juin, un gendarme de la brigade de recherche de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre, s’est donné la mort avec son arme de service.

Le corps sans vie de cet adjudant–chef, adjoint au commandant de la brigade de recherches de Cosne-Cours-sur-Loire, a été retrouvé par ses collègues, hier, dans son logement de service. Agé de 47 ans, l’homme était célibataire et sans enfants. Son geste s’expliquerait par des raisons personnelles explique Le Journal du Centre. Les gendarmes de la section de recherches de Dijon et des techniciens d’investigations criminelles d’Auxerre se sont rendus sur place. 

Tous ceux qui l’ont croisé dans son poste actuel ou lorsqu’il servait dans le Cher se souviendront de son esprit de camaraderie et son professionnalisme”, écrit l’association Gendarmes et Citoyens, dans un communiqué.

Septième suicide de gendarme en 2021

Il s’agit du septième suicide dans les rangs de la Gendarmerie depuis le début de l’année. Et le deuxième en une semaine. En début de semaine à Pau (Pyrénées-Atlantiques), un gendarme de 44 ans s’est lui aussi ôté la vie.

Lire aussi: Suicide d’un gendarme à Pau

Pour rappel, les gendarmes peuvent s’adresser au réseau d’accompagnement psychologique de l’institution en cas de besoin. Mais également vers les médecins du service de santé des armées ou les assistants sociaux des groupements et les représentants de la concertation. Lesquels jouent un rôle d’accompagnement et de lanceurs d’alerte.

Des dispositifs d’écoute existent également en dehors de l’Institution. Le ministère des Solidarités et de la Santé les recense sur une page qui fournit des conseils et des contacts à destination des familles ou des proches endeuillés par un suicide.

One comment

  1. Toutes mes condoléances très émues à sa famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.