lundi 16 septembre 2019
Accueil / Vie des personnels / Moins d’escortes judiciaires pour les gendarmes et les policiers

Moins d’escortes judiciaires pour les gendarmes et les policiers

L’Administration pénitentiaire va assurer davantage d’escortes judiciaires (extractions, transfèrements, présentations aux juges …) qui étaient effectuées jusqu’à présent par les gendarmes et les policiers, selon un arrêté publié jeudi au Journal officiel.
Ce changement, entamé il y a quatre ans, va soulager les gendarmes et des policiers d’une partie de ces escortes judiciaires chronophages et gourmandes en personnel.
L’Administration pénitentiaire avait déjà pris en compte à partir de 2011 les escortes judiciaires dans les zones des cours d’appel de Metz, Nancy, Riom et Caen. Elle assurera prochainement les escortes judiciaires dans les ressorts des cours d’appel de Colmar et de Douai ainsi que dans plusieurs zones de tribunaux de grande instance (Bayonne, Dax, Mont-de-Marsan, Pau, Agen, Bordeaux, Libourne, Périgueux et Bergerac).

A voir également

Le général Stéphane Gauffeny à la tête des gendarmes Franc-Comtois

Le général Stéphane Gauffeny est le nouveau commandant des gendarmes de Franche-Comté à Besançon. Commandant adjoint de la région Bourgogne Franche-Comté, il commande aussi le groupement du Doubs (25).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *