vendredi 2 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Ministère de l’Intérieur : les fusils d’assaut des BAC sont “fiables”
Les fusils d'assaut dont sont progressivement dotées les BAC sont "fiables" et "adaptés", a affirmé jeudi un responsable du ministère de l'Intérieur en réponse à une polémique qui enfle dans les médias et sur internet.

Ministère de l’Intérieur : les fusils d’assaut des BAC sont “fiables”

 Les fusils d’assaut dont sont progressivement dotées les brigades anticriminalité (BAC), pour répondre notamment au risque terroriste, sont “fiables” et “adaptés”, a affirmé jeudi un responsable du ministère de l’Intérieur en réponse à une polémique qui enfle dans les médias et sur internet.

Selon ces informations de presse, cette arme de fabrication allemande “tirerait de travers” ou serait “en surchauffe” en cas de tirs en rafale. Les fusils d’assaut HK G 36 sont un matériel “fiable, léger, facile d’entretien” et “déjà éprouvé” par les forces d’intervention d’élite françaises et par la gendarmerie, a assuré le capitaine Thierry Pujol, un responsable du service d’achat, d’équipement et de logistique (Saelsi) du ministère de l’Intérieur.

La polémique actuelle se base sur des défauts constatés en Allemagne qui avaient fait les gros titres de la presse en 2015. Un document confidentiel de la Cour des comptes allemande avait dénoncé la perte de précision du fusil en cas de forte chaleur ou d’utilisation intensive, constatée par les soldats allemands déployés en Afghanistan.  L’arme sera progressivement remplacée d’ici fin 2016, a annoncé le ministère de la Défense allemand en septembre dernier.

Pour Thierry Pujol, “on ne peut comparer un usage effectué en situation de guerre” à celui “qu’en font et feront” les forces de l’ordre en France. “Il n’y a eu aucun incident lors des utilisations” de l’arme faites par les gendarmes – depuis une dizaine d’années – et les unités d’élite comme le Raid, a aussi indiqué le responsable. “Si nous avions eu le moindre doute, nous ne l’aurions pas mise en service”, a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a présenté lundi le nouveau matériel fourni aux BAC de la préfecture de police de Paris dans le cadre du plan BAC-PSIG 2016 destiné notamment à répondre au risque terroriste après les attentats de masse de novembre 2015 en France.

Les BAC parisiennes seront ainsi équipées pour la première fois de 204 fusils d’assaut HK G 36, ainsi que de 1.474 casques et visières balistiques, 1.835 gilets pare-balle porte-plaque et 241 boucliers balistiques souples, tous deux résistant aux tirs de kalachnikov, a détaillé le ministre.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *