dimanche 22 septembre 2019
Accueil / Officiel / Médaille des blessés de guerre : conditions et modalités d’octroi
Logo République française

Médaille des blessés de guerre : conditions et modalités d’octroi

Décret n° 2016-1130 du 17 août 2016, publié au Journal officiel du 19 août 2016,  relatif à la médaille des blessés de guerre

Publics concernés : militaires victimes d’une blessure de guerre, déportés et internés de la Résistance, prisonniers de guerre blessés au cours de leur détention, titulaires de l’insigne des blessés de guerre.

Objet : conditions et modalités d’octroi de la médaille des blessés de guerre.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

Notice : ce décret refond la réglementation en vigueur relative à l’insigne des blessés de guerre en vue de créer la médaille des blessés de guerre. Il fixe les conditions d’attribution de cette médaille ainsi que la forme de l’insigne et de la barrette.

Le décret abroge la loi n° 52-1224 du 8 novembre 1952 réglementant le port de l’insigne des blessés de guerre, conformément au second alinéa de l’article 37 de la Constitution.

Article 1 

La médaille des blessés de guerre témoigne de la reconnaissance de la Nation aux militaires blessés à la guerre ou à l’occasion d’une opération extérieure.

Article 2

Ont droit au port de la médaille des blessés de guerre :

1° Les militaires atteints d’une blessure de guerre, physique ou psychique, constatée par le service de santé des armées et homologuée par le ministre de la défense ;

2° Les prisonniers de guerre blessés physiquement ou psychiquement au cours de leur détention.

Article 3

La médaille des blessés de guerre est constituée d’un module bronze doré, de 30 mm, constitué d’une étoile à 5 branches en émail rouge vif entourée d’une couronne mi-feuilles de chêne, mi-feuilles de laurier, attaché par un ruban de 50 mm de long et 35 mm de large composé de la façon suivante : un liseré blanc de 1 mm suivi d’une bande bleue de 5 mm, raie blanche de 1 mm, bande bleue de 4 mm, raie blanche de 1 mm, raie jaune de 3 mm, raie blanche de 1 mm de part et d’autre d’une bande centrale rouge sang de 3 mm.

Chaque blessure supplémentaire est matérialisée par une étoile émaillée rouge vif sur le ruban de la médaille.

La barrette de la médaille des blessés de guerre est un rectangle du ruban décrit ci-dessus d’une longueur égale à la largeur du ruban et de 10 mm de hauteur.

Les blessures sont matérialisées sur la barrette par autant d’étoiles que celle-ci peut en contenir.

Le droit au port de la médaille n’est pas subordonné à une remise de celle-ci.

Article 4

La loi du 8 novembre 1952 réglementant le port de l’insigne des blessés de guerre est abrogée.

Sans préjudice des dispositions de l’article 2, les déportés et internés résistants ainsi que les autres titulaires actuels de cet insigne ont droit au port de la médaille des blessés de guerre.

A voir également

Accident mortel en état d’ivresse dans l’Isère : l’ex-gendarme bientôt libre

Le désormais ex-gendarme écroué après sa condamnation en février dernier pour sa responsabilité dans un accident mortel près de Bourgoin-Jallieu (Isère) va sortir de prison annonce RTL.

4 Commentaires

  1. chevet

    blessé & invalide à 50% suite à trépanation après avoir reçu une grenade en algerie
    je voudrais savoir si je peux avoir la médaille des blessés de guerre

    • BENATIA Boubekeur seddik

      Bonjour moi j’ai le même cas mon grand père est un ancien combattant de la première guerre mondiale et invalide de guerre ,est-ce je peut avoir sa médaille.

  2. Cadet

    Bonjour, a qui dois-je m’adresser pour constituer mon dossier?
    Cordialement

    • Didier Chalumeau

      A l’office national des anciens combattants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *