samedi 14 décembre 2019
Accueil / Vidéos / Maddy Scheurer, nouvelle porte-parole de la Gendarmerie : gendarme en brigade, expert, et instructeur (actualisé avec vidéo)

Maddy Scheurer, nouvelle porte-parole de la Gendarmerie : gendarme en brigade, expert, et instructeur (actualisé avec vidéo)

Vous allez retenir son nom. La cheffe d’escadron Maddy Scheurer vient de prendre ses fonctions de porte-parole de la Gendarmerie ce mercredi 1er août. Âgée de 40 ans, elle succède à la colonelle Karine Lejeune, partie commander le groupement de l’Essonne. Ce passage de témoin s’inscrit donc dans une continuité, avec encore une fois une femme à ce poste créé en 2016.

La Gendarmerie avait lancé un appel à candidatures au sein de l’arme, et c’est Maddy Scheurer qui a finalement été retenue parmi une “short list ” de plusieurs candidats et candidates.

La porte-parole de l’Arme, affectée au Sirpa, est détachée auprès du cabinet du directeur général. Cette fonction a été créée, nous rappelait dans une interview Karine Lejeune, en vue de “créer un échelon intermédiaire pour pouvoir multiplier la parole de la Gendarmerie sur tous les vecteurs de communication, et en particulier les médias d’information en continu”.

Lire aussi sur L’Essor : ENTRETIEN – Karine Lejeune, porte-parole de la Gendarmerie

La cheffe d'escadron Maddy Scheurer (Crédit photo: Gendarmerie nationale).
La cheffe d’escadron Maddy Scheurer (Crédit photo: Gendarmerie nationale).

 

Maddy Scheurer a tous les atouts  pour incarner la Gendarmerie. A l’heure des brigades de contact, elle est en effet, et ce n’est pas neutre, un ancien gendarme ayant servi en brigade.

Cette brestoise a en effet  débuté sa carrière militaire en 1998, par l’école de sous-officiers de Montluçon.

Sa première affectation a été sur le terrain, à Sainte-Maxime dans le Var, une unité  à forte affluence saisonnière.

Elle a ensuite rejoint le service central de préservation des prélèvements biologiques (SCPPB) à l’institut de recherche criminel de la gendarmerie (IRCGN), au moment de la création et du développement du fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) .

Puis, après avoir réussi le concours d’officier, et achevé sa scolarité à l’EOGN en 2003, elle a choisi la dominante de carrière “sécurité publique générale”. Son premier poste d’officier a été commandant en second la compagnie de gendarmerie de Chateau-Thierry de 2005 à 2009.

Elle a ensuite été désignée officier de liaison auprès du secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance (SG-CIPD). Dans  cette fonction, elle a officié en qualité de chargée de mission et participé notamment aux travaux d’écriture des plans de prévention de la délinquance entre 2009 et 2013, au suivi des différentes mesures préconisées et favorisé leur application en s’associant à la rédaction de guides à l’usage des partenaires. Appelée à représenter le secrétaire général au sein du réseau européen de prévention de la criminalité (REPC), elle a participé  aux travaux menés par les acteurs institutionnels dans le cadre d’échanges, entre pays européens, sur le thème de la prévention.

En 2013, elle a retrouvé l’école de Montluçon, mais comme instructeur et commandant  d’une compagnie d’instruction à l’école de gendarmerie. Elle a ainsi formé pendant trois ans  plusieurs compagnies d’élèves gendarmes adjoints volontaires et d’élèves gendarmes.

En 2016, elle a pris  la tête de la compagnie de Gendarmerie départementale de Ceret dans les Pyrénées Orientales, sur un territoire marqué par une forte saisonnalité. Dans un contexte marqué par le caractère diffus de la menace terroriste, elle  a participé notamment aux travaux de définition de la sécurisation des nombreux événements classés “grands rassemblements”, en lien étroit avec les collectivités et partenaires institutionnels.

Titulaire d’un master 2 “droit et stratégie de la sécurité”, la cheffe d’escadron Maddy Scheurer a été admise à l’école de guerre en 2017.

La nouvelle porte-parole est mariée et mère de trois enfants.

L’Essor félicite la cheffe d’escadron Maddy Scheurer pour sa nomination à son nouveau poste.

Lire aussi sur L’Essor : Le point sur les mouvements de l’été dans la Gendarmerie (actualisé)

D.C avec M.C.

 

A voir également

Sous-officiers de la Gendarmerie dans la cour d'honneur des invalides (M.GUYOT/ESSOR)

“Que fait dans l’Arme ce gendarme qui s’attaque au temps de travail?”

La croisade d'un sous-officier contre le temps de travail en Gendarmerie passe mal chez ses camarades de la grande famille de l'Arme.

6 Commentaires

  1. reiga

    Bravo a karine Lejeune et à sa super écoute de longues années et mille Bravos karine !! Merci

    • caron

      une cheffe, ce terme est idiot; par ailleurs je vois mal cette personne au contact de musulman intégriste selon l’appellation du moment

  2. LAPCHIN SAFAR daniel

    Toutes mes félicitations à Madame; Maddy Scheurer.
    Je lafélicite l pour sa nomination à son nouveau poste cheffe d’escadron!!!

  3. Jean Mart

    Très bien mais écrivez français svp : le chef d’escadron Maddy Scheurer… en effet, chef d’escadron est neutre (representé en français par le masculin) et le genre est marqué soit par un mademoiselle ou Madame , soit par le prénom ici: Maddy est assurément une femme…

    • La rédaction

      Bonjour les grades ont été officiellement féminisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *