vendredi 22 janvier 2021
Accueil / Vie des personnels / L’UNPRG réagit à l’absence de Gérard Collomb à l’hommage aux morts
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur Jacqueline Gourault et le directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey, saluent le drapeau de la Gendarmerie (Crédit photo: MG/L'Essor)

L’UNPRG réagit à l’absence de Gérard Collomb à l’hommage aux morts

Dans un communiqué, également publié sur sa page Facebook, l’Union Nationale des Personnels et retraités de la Gendarmerie, UNPRG, association partenaire de L’Essor, réagit par la voix de son président, Henri Martinez,  à l’absence du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb à l’hommage aux morts.

Henri Martinez
Henri Martinez, président national de l’UNPRG ( Photo L’Essor)

ABSENCE REMARQUEE DU MINISTRE DE L’INTERIEUR
Le 16 Février, la Gendarmerie rend hommage à ses morts. Comme tous les ans depuis huit ans, j’assiste à cette cérémonie aux Invalides et c’est la première fois que j’observe que le ministre de l’Intérieur ne la préside pas. Malgré l’hommage remarquable prononcé par Madame la Ministre Jacqueline Gourault , l’absence du ministre d’état, ministre de l’Intérieur, a été largement commentée et déplorée.

Le 3 Janvier 2018, Monsieur Gérard Collomb s’est dit très honoré de présider pour la première fois, la cérémonie des vœux de la Gendarmerie nationale. Aussi sa présence aux Invalides pour cet hommage si chargé de sens et d’émotion était attendu. C’eut été à la fois, un signe de respect pour les familles des personnels décédés et pour l’ensemble de la communauté de la Gendarmerie nationale. Il est des rendez-vous nationaux qu’il faut s’efforcer d’honorer, ils n’ont pas la même portée même si cela est accompli à Lyon.

Henri MARTINEZ
Président de l’UNPRG

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. MORELLEC Yann

    Je ne peux jamais m ’empêcher de penser que le rattachement de la gendarmerie au Ministère de l ‘Intérieur a été une erreur et n ‘ aucun fondement vraiment défendable….on en voit les conséquences encore aujourd’hui : ce ministère est celui de la police.

    Il faudra bien , un jour, faire revenir la gendarmerie au Ministère de la Défense.

    Cordialement

    Yann MORELLEC , fils de gendarme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.