lundi 21 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / L’UNPRG dénonce le communiqué du Syndicat de la Magistrature
L'Union Nationale des Personnels Retraités de la Gendarmerie (UNPRG), s'indigne de la teneur des propos contenus dans un communiqué du Syndicat de la Magistrature, dans les suites des attentats commis à Paris.

L’UNPRG dénonce le communiqué du Syndicat de la Magistrature

L’Union Nationale des Personnels Retraités de la Gendarmerie (UNPRG), s’indigne de la teneur des propos contenus dans un communiqué du Syndicat de la Magistrature, dans les suites des  attentats commis à Paris.

Après s’être distingué avec son “mur des cons”, ce syndicat s’élève aujourd’hui en défenseur de la liberté et de l’autorité de la justice contre la décision d’instaurer l’état d’urgence prolongé pour trois mois par la quasi unanimité des parlementaires.

Une telle position de la part des dirigeants de ce syndicat entraîne ses adhérents dans le déni de la menace évidente qui pèse sur l’hexagone et les intérêts français à l’étranger. En voulant défendre leur conception, non pas d’une démocratie mais d’une chimère, ils ne font qu’affaiblir le pays face à des terroristes qui se délectent de voir notre pays empêtré dans des considérations déconnectées de tout pragmatisme.

Il faut être vigilant quant à la préservation de nos libertés, à la séparation des pouvoirs et à un exercice impartial de la justice, mais il faut aussi être lucide pour comprendre qu’à situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.

Notre justice souffre une fois de plus de l’influence néfaste de certains magistrats dont l’inertie nous conduit aux désastreux résultats d’aujourd’hui, en raison d’une application contestable des lois et règlements. Affirmer que les mesures prises ne feront qu’ajouter le mal au mal est grotesque.

Oser dire que la lutte contre le terrorisme, c’est avant tout protéger nos libertés et nos institutions démocratiques, alors que nous sommes en état de guerre, est une ineptie. Certains magistrats seraient-ils devenus aveugles à ce point ?

L’UNPRG approuve l’action de l’exécutif et renouvelle sa confiance et son estime à la majorité des magistrats. Elle apporte son soutien aux victimes et leurs proches. Elle félicite et soutient l’ensemble des « opérationnels » qui interviennent jour et nuit pour la sécurité de nos concitoyens.

Enfin, l’UNPRG entend rappeler que la sûreté est aussi, aux côtés de la liberté d’aller et venir, un droit consacré par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *