lundi 21 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Les portiques de l’écotaxe pourraient être réutilisés par la gendarmerie
La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a indiqué dimanche que les portiques Ecomouv', inutiles depuis l'abandon de l'écotaxe, pourraient servir à la Gendarmerie pour mesurer les embouteillages ou prévenir les intempéries, parmi d'autres pistes.

Les portiques de l’écotaxe pourraient être réutilisés par la gendarmerie

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a indiqué dimanche que les portiques Ecomouv’, inutiles depuis l’abandon de l’écotaxe, pourraient servir à la Gendarmerie pour mesurer les embouteillages ou prévenir les intempéries, parmi d’autres pistes.

“Nous avons plusieurs pistes de revente de ces portiques, d’utilisation des technologies qui sont à l’intérieur de ces portiques”, a dit la ministre, interrogée sur France 5 lors de l’émission “C politique”. La ministre veillera à ce qu’il “n’y ait aucun gaspillage et qu’effectivement cette technologie puisse resservir et donc ça va nous faire des entrées financières”, a-t-elle ajouté.

Elle a exclu que ces portiques deviennent des radars mais a indiqué qu’ils pourraient être utilisés “par la gendarmerie pour mesurer les embouteillages, prévenir des intempéries, etc”.

La réutilisation des 173 portiques, installés par Ecomouv’, permettrait à l’État d’être dispensé du coût du démontage, qui pourrait atteindre au total de 7 à 13 millions d’euros, selon des chiffres du figaro.fr.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *