samedi 17 août 2019
Accueil / Vie des personnels / Les hommages au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se multiplient
Au groupement de Gendarmerie de l'Aude à Carcassonne (Photo/DR).

Les hommages au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se multiplient

Des drapeaux en berne. Des bouquets de fleurs, des messages, des mots d’enfants. Chacun a sa manière pleure et rend hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, mort en héros. Témoignages officiels et ou mots intimes d’anonymes affluent.

Le sacrifice suprême du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

Ainsi, la Société des membres de la Légion d’honneur “salue le sacrifice suprême du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame” par la voix de son président, le général d’armée (2S) Hervé Gobilliard qui écrit “Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a donné sa vie pour en sauver d’autres. La SMLH salue avec une très grande émotion et une profonde admiration le courage et le don de soi dont a fait preuve cet officier supérieur de Gendarmerie dans l’accomplissement de sa mission. Chevalier de l’ordre national du Mérite, il a porté jusqu’au sacrifice suprême, l’honneur et le sens du devoir. Je m’incline avec un très profond respect devant ce héros et ce fils de France. Sa mémoire sera évoquée les 16 et 17 mai prochains à Toulouse lors de notre congrès national.

L’Ecole militaire interarmes de Coëtquidan a elle aussi rendu hommage à Arnaud Beltrame qu’elle a compté dans ses rangs  (1999 promotion campagne d’Italie) et dont il est sorti major. Il était à ce titre, porte-drapeau de la promotion confie le patron de l’Ecole dans une interview accordée à France 3 Bretagne. Samedi dernier, lors de la journée de parrainage des 25/50 ans qui rassemble les sous-lieutenants et leurs aînés, la cérémonie avec prise d’armes a débuté avec une minute de silence en l’honneur d’Arnaud Beltrame.


En Bretagne où demeure la mère du lieutenant-colonel Beltrame, l’émotion était vive comme le relate Le Télégramme.  Nombreux sont les anonymes qui ont déposé des bouquets devant les gendarmeries pour témoigner de leur soutien à ses camarades que ce soit à Dinan, à Vannes ou à Lorient.

Les  gendarmes du Morbihan en deuil ont remercié les anonymes pour leurs “témoignages et marques de soutien au travers des contacts avec nos patrouilles et lors de vos déplacements dans nos unités” :

 

Un gendarme est tombé au service de la Nation, d’autres suivrons, telle est notre fatalité. Oui mais marquons le pas un instant.

Au colonel Arnaud Beltrame

Depuis ce matin je suis dans le silence, le recueillement, la tristesse, la colère aussi. En voyant votre visage, en lisant votre bio, en pensant au courage dont vous avez fait preuve, mes larmes coulent. Vous dégagiez un charisme mesuré, humble mais puissant.

Vous étiez un soldat, un militaire, un gendarme, un officier qui est allé au bout de ses convictions, un héros simple qui a forgé son idéal dans les régiments, les écoles, nos unités. Vous êtes tombé comme un soldat d’élite de la France, abattu par un homme qui se prétendait être un soldat, il n’était que le suppôt de la folie, de l’obscurantisme, de la bêtise. Cet homme sans humanité ne peut être le reflet d’un islam qui a tant apporté à l’élévation de la civilisation et qui aujourd’hui est désorganisé face au fanatisme.

Votre héroïsme me rappelle celui du général de division Guy Delfosse, du lieutenant-colonel Norbert Ambrosse. Comme eux, comme d’autres, vous ne vous êtes pas couché et vous n’avez pas craint d’affronter le danger et l’irrationnel. Comme eux vous serez oublié par la masse car c’est l’ordre des choses, seuls votre famille, vos proches, vos frères d’armes ne vous oublieront pas.

Par votre courage et votre votre abnégation vous entrez dans le panthéon de nos morts qui font honneur à la Gendarmerie. Pourtant, ces sacrifices sont des drames inacceptables et paradoxalement ils fortifient le sens du devoir de ceux qui choisissent le métier des armes.

Je suis aussi en colère parce que certains qui aspirent à des responsabilités politiques sont assez cons, cons je le répète, pour faire des commentaires déplacés quand ils ne se réjouissent pas de votre mort. Las, je suis de notre société qui perd le sens des valeurs et de la dignité. France es-tu encore digne de tes fils qui se sacrifient pour ta liberté ?

Aujourd’hui aussi, un de nos camarades motocyclistes a également perdu la vie en service, triste journée pour la Gendarmerie.

Général de corps d’armée (2s) Christian Brachet

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

A voir également

Essor- illustration deuil

Suicide d’un gendarme de l’Ardèche

Nouveau drame dans l'Arme. Un gendarme de Cruas dans l'Ardèche s'est suicidé avec son arme de service. C'est le 11ème drame de l'année.

Un commentaire

  1. Thierry Ledoux

    Nous devons le plus grand respect et la reconnaissance de la France toute entière.
    Un homme de courage, de force et d’attitude. Il a démontré la valeur guizzardienne qui fait honneur à la Nation!
    Condoléances à sa famille et aux familles des autres victims.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *