mardi 13 avril 2021
Accueil / A la Une / Les différentes épreuves du concours de sous-officier
Epreuve écrite du concours de sous-officier (L. PICARD/ESSOR)
Epreuve écrite du concours de sous-officier (L. PICARD/ESSOR)

Les différentes épreuves du concours de sous-officier

Gendarmes et recruteurs vous le diront. Pour mettre toutes les chances de son côté pour réussir le concours de sous-officier de Gendarmerie, il faut avant tout savoir à quoi s’attendre. C’est l’objet de cet article qui détaille les différentes épreuves de sélection.

Une fois l’étape de l’inscription passée, les candidats reçoivent une convocation. Ils doivent alors se présenter dans un des centres d’examen mis en place au niveau national à une date fixée par arrêté. Cette année, ce sera le 28 septembre.

Lire aussi: Ouverture de concours pour le recrutement de sous-officiers de Gendarmerie (session de septembre 2021)

Epreuve d’admissibilité

Le concours de sous-officier de Gendarmerie commence donc par une épreuve écrite d’admissibilité. D’une durée de trois heures, elle est affectée d’un coefficient 7.

Pour le concours externe, il s’agit d’une composition. C’est à-dire la rédaction d’un devoir de culture général, sans aide d’une documentation.

Les candidats du concours interne sont quant à eux soumis à une épreuve de connaissances professionnelles. Il s’agit de “questions, avec ou sans documentation, sur des problématiques relatives à la sécurité intérieure et à la Défense”.

Epreuves d’admission

Les candidats retenus seront ensuite convoqués aux épreuves d’admission. Elles comprennent des évaluations communes aux deux concours :

  • Evaluation de l’aptitude professionnelle via un QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre;
  • Deux inventaires de personnalité destinés à préparer, pour les candidats admissibles, un entretien individuel avec un psychologue;
  • Entretien avec un psychologue;
  • Epreuve physique Gendarmerie, le sport (coefficient 3);
  • Epreuve d’évaluation numérique, sous forme de QCM (coefficient 1).

Entretien avec le jury

Outre cette série d’épreuves, la phase d’admission comprend également un entretien avec un jury, noté coefficient 7. Celui-ci, en revanche, diffère selon les voies d’accès.

  • Les candidats externes doivent plancher ainsi 10 minutes sur un sujet d’ordre général tiré au sort, portant sur les grandes questions d’actualité. Ils auront ensuite 20 minutes pour le présenter et échanger sur leurs motivations avec le jury.
  • Les candidats internes passent un entretien de 25 minutes avec le jury, s’appuyant sur un dossier professionnel. 

Toute note inférieure à 6 à l’une des épreuves est éliminatoire, excepté pour l’épreuve d’évaluation numérique.

Plus d’infos sur le concours de sous-officier à retrouver dans notre dossier spécial recrutement dans votre magazine L’Essor de la Gendarmerie n°551 (mars 2021).

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.