lundi 21 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Le livre du général Soubelet passe le cap des 60.000 exemplaires vendus
Le général de corps d'armée Bertrand Soubelet (M.GUYOT/Essor)
Le général de corps d'armée Bertrand Soubelet (M.GUYOT/Essor)

Le livre du général Soubelet passe le cap des 60.000 exemplaires vendus

Le livre du général de corps d’armée Bertrand  Soublelet (« Tout ce qu’il ne faut pas dire », Plon) s’est déjà vendu à 62.000 exemplaires, selon son éditeur.

Le général Soubelet a été remplacé à la fin du mois d’avril au commandement de la gendarmerie d’outre-mer (CGOM) par le général de brigade Lambert Lucas, commandant de la gendarmerie en Guyane.

Le général Soubelet, 57 ans, est actuellement sans affectation. Il avait été nommé au CGOM en août 2014.

Dans son ouvrage, Bertrand Soubelet revient notamment sur son audition le 18 décembre 2013 à l’Assemblée nationale par la commission de lutte contre l’insécurité, présidée par le député (PS) du Val-d’Oise Jean-Pierre Blazy. Alors directeur des opérations et de l’emploi et, de fait numéro 3 de la Gendarmerie, le général Soubelet avait alors exprimé des réserves sur la politique pénale du gouvernement face aux délinquants.

Il écrit dans son livre que son franc parler lui avait valu d’être “placardisé” pendant huit mois avant de rejoindre le commandement de l’outre-mer, ce qu’il considère comme une sanction.

Depuis la parution de son livre à la fin du mois d’avril, le “général Courage”, comme il a été surnommé à l’époque sur les réseaux sociaux, avait multiplié les interventions dans la presse écrite, les radios et les télévisions.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *