dimanche 27 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Le général Favier confirme le changement d’affectation du général Soubelet
Le général de corps d'armée Bertrand Soubelet (M.GUYOT/Essor)
Le général de corps d'armée Bertrand Soubelet (M.GUYOT/Essor)

Le général Favier confirme le changement d’affectation du général Soubelet

Le directeur général de la Gendarmerie nationale Denis Favier a confirmé jeudi que le général Bertrand Soubelet, ex-numéro 3 de la Gendarmerie et actuellement commandant de la gendarmerie d’outre-mer, était “appelé à changer d’affectation” dans “les jours qui viennent”.

Le général Soubelet, 57 ans, a publié il y a moins d’un mois “Tout ce qu’il ne faut pas dire” (Plon), un livre à succès (32.500 exemplaires vendus au 20 avril), dans lequel il critique notamment des magistrats “jusqu’au-boutistes”, un système syndical “dispendieux” et des partis politiques “globalement disqualifiés”.

Dans les jours qui viennent, il est appelé à changer d’affectation“, a confirmé jeudi sur France Inter Denis Favier, qui souligne que le général Bertrand Soubelet “n’a pas été sanctionné”. “Il occupe une fonction qui relève des emplois à la discrétion du gouvernement, il a exercé cette fonction, il en exercera peut-être d’autres dans le futur”, a-t-il dit. A 57 ans, le général Soubelet est à trois ans de la limite d’âge dans son grade de général de corps d’armée (quatre étoiles).

La question n’est pas celle du devoir de réserve, n’est pas celle du droit d’expression, c’est un débat d’une autre nature. On ne peut pas avoir évolué dans un système pendant plus de trente ans et méconnaître les règles qui régissent ce système”, a ajouté le DGGN. “On ne peut pas non plus lorsqu’on a bousculé certaines de ces règles faire semblant d’en être étonné (…) Les règles sont des règles de loyauté, de transparence, de franchise, d’engagement“, a-t-il dit.

“S’exprimer est un droit (…) mais s’exprimer pour dire quoi? Poser un constat est assez facile mais aux responsabilités qui sont les nôtres, une fois qu’on a posé le constat, il faut mettre tout en oeuvre pour inverser la tendance si le constat est négatif”, a insisté Denis Favier.

Dans son livre, le général Bertrand Soubelet sort de son devoir de réserve pour donner sa “contribution citoyenne sans aucun esprit partisan” tout en critiquant sans détours le gouvernement, une prise de position publique inédite pour un haut gradé en exercice de la Gendarmerie.

Le général Soubelet a été muté à l’été 2014 au commandement de la gendarmerie de l’outre-mer, après avoir exprimé ses réserves sur la politique pénale face aux délinquants lors d’une audition à l’Assemblée nationale le 18 décembre 2013.

Crowdfunding campaign banner

12 Commentaires

  1. OSCHE

    Bonjour, je dis un grand bravo au Général. Il n’avale pas ses mots, il les exprime devant les députés à l’Assemblé Nationale, ainsi que dans son livre. Il a été muté pour son franc parlé en 2014 et il rejoindra à nouveau une autre affectation comme par hasard!

  2. GUIBBERT

    En tant que vieux militaire j’ai toujours pensé que nos officiers supérieur qui gravitaient dans la sphère politique étaient triés sur le volet pardon ! mea
    culpa ! Le général Soubelet ne confirme pas la règle bravo. Il reflète l’opinion de ce que devrait être la pensée militaire de nos cadres par rapport à celle de nos élites politiques. !

  3. DALLET Bernard (OR)

    Angoulême le 21 avril
    Bonjour , j’ai lu ce livre en quelques heures , car hyper intéressant , je félicite respectueusement le Géneral Soubelet au franc parlé. Le General Favier est décevant mais il est dans son rôle de soutient au Gouvernement qui l’emploi.
    j’attend la promotion du General Soubelet au grade d général d’armée qu’il a bien mérité.

  4. JOURNAUX

    toute vérité n’est pas bonne à dire ! Je vois que dans la gendarmerie rien n’a vraiment changé . Un gendarme ça ferme sa gueule ou il s’attend à être sanctionné . La grande muette quoi ! Oui nous sommes gouvernés par des incapables . La France est devenue la risée de l’europe et méme du monde . Les politiques qui sont menées actuellement nous mènent directement dans un mur . Qu’ils soient de droite ou de gauche ils ne sont pas bons . C’est à se demander pour qui il va falloir voter en 2017 ! Franchement je suis écoeuré ! Pauvre France !

  5. PADIEU

    A mes yeux ca pourrait être l’homme de la situation pour redresser notre pays qui est descendu bien bas . nos politiques devraient prendre conscience de leurs médiocrité à la tache que nous leur avons confiée .
    La démocratie devrait commencer lors d’un vote a une proportionnel a un tour .
    Que notre général continu a donner un sens a une nouvelle politique et qu’il crée son propre parti je serais le premier a y adhérer .

    Cordialement
    Mr Padieu

  6. COLIN

    Devant nos députés, Bertrand a évoquer certaines lacunes de notre système, il aurait eu tort de taire ce qu’il considérait comme des anomalies flagrantes.
    C’était là une occasion rêvée de dire haut et fort ce qu’il pensait dans un formalisme adapté à ses connaissances de notre société.
    Il est heureux que nous ayons encore chez nous des personnes courageuses pour dénoncer certaines situations ambiguës.
    Bonne fin de carrière Bertrand et encore bravo pour votre franc parler.

  7. Philippe Olivier

    Pour avoir servi de longues années dans cette institution, je ne peux que comprendre le Général Soubelet. Il ne dit que des vérités qui ne sont pas bonnes à entendre par le pouvoir en place. Le Général Favier est dans son rôle de directeur de la gendarmerie, il est depuis bien longtemps celui que nous attendions à la tête de cette institution, mais ne doit pas pour faire plaisir aux politiques se discretiter en lâchant le Général Soubelet.

  8. BRAND

    Je suis en train de lire son livre criant de vérités….. Enfin quelqu’un qui ose dire ce que tout le monde pense.
    Le Général Favier me déçoit !

  9. Henrigolant.

    Bravo au général SOUBELET et honte à celui qui l’enterre fusse-t-il directeur de la Gendarmerie. Mais cette dernière personne, peut on me dire à quoi sert elle, sinon apparaître de temps à autre à la t.v., genre exercice commun GIGN, RAID et BRI.

  10. gargouil,philippe

    Pas beaucoup de monde pour défendre notre directeur. Il est dans son rôle et pense avant tout à la suite de sa carrière. Surement très bon patron, mais vis à vis du Général Soubelet, il fait fausse route. je l’ai entendu sur France Inter, la langue de bois comme nos politiques. Par contre hier j’ai entendu sur RMC dans les ” Grandes gueules ” le Général Soubelet pendant 30′, il n’a pas été ménagé par les différents intervenants mais a su répondre avec clarté à toutes les questions sans rentrer dans la polémique. Une bonne prestation.

  11. bravo au General soubelett

  12. Securit

    Bravo mon Général, ancien d’unité du COS, j’apprécie beaucoup votre façon de penser qui reflète en grande partie ce que beaucoup d’entre nous pensent tout bas. Merci de le dire tout haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *