lundi 12 avril 2021
Accueil / A la Une / La tactique de la direction de la Gendarmerie pour assagir les associations turbulentes
Une attestation lors du premier confinement. Aux débuts de la crise sanitaire, les prises de position d’AG&C, en phase avec celles de la Direction, lui ont valu des critiques. (LP/ESSOR)
Une attestation lors du premier confinement. Aux débuts de la crise sanitaire, les prises de position d’AG&C, en phase avec celles de la Direction, lui ont valu des critiques. (LP/ESSOR)

La tactique de la direction de la Gendarmerie pour assagir les associations turbulentes

Lorsqu’on l’interroge sur la Charte gendarmerie des associations, le jugement de Lionel Delille est sans appel. “Il ne fallait pas signer cela. Nous aurions dû rester indépendants et autonomes.” En 2016, il avait pourtant paraphé le document en tant que président de l’association professionnelle Association gendarmes et citoyens (AG&C). Depuis, il a cédé sa place, avant de claquer la porte de l’association. Il a alors rejoint Gend XXI, l’autre APNM de la Gendarmerie. Celle-ci avait, pour sa part, refusé de signer la Charte.

Ce texte n’est en rien contraignant pour les associations, mais il oblige la Gendarmerie. Tout en précisant qu’elle “n’a pas vocation à subventionner une association”, celle-ci s’engage ainsi à développer “des contacts privilégiés”. Ils peuvent notamment signifier le prêt de locaux pour des réunions. Mais aussi, une rencontre, une fois par an, avec le Directeur général ou son représentant.

Le premier confinement et la question du logement de fonction ont clivé les associations

De fait, depuis 2016, AG&C multiplie les comptes rendus de ses entretiens et assemblées générales à la Direction générale, illustrés de photos de ses responsables avec des cadres de la Gendarmerie. De quoi alimenter les soupçons d’une association qui a mis de l’eau dans son vin parce que ses dirigeants ont été flattés de fréquenter les sommets de l’Arme.

Lire aussi: En pleine crise du coronavirus, la question du confinement déchire les gendarmes

Un événement l’a illustré durant le premier confinement de la pandémie de Covid-19. Le torchon a alors brûlé entre le Directeur général et certains gendarmes qui souhaitaient se confiner –lorsqu’ils n’étaient pas en service– dans leur logement privé, et non dans leur logement de fonction.

Le communiqué d’AG&C reprochant aux gendarmes d’“oublier, par opportunisme ou égoïsme, certains éléments” du statut militaire, leur a valu une volée de bois vert sur la page Facebook de l’association.

Retrouvez également notre dossier complet sur les associations dans la Gendarmerie. Rdv dans votre magazine L’Essor de la Gendarmerie n°552 (avril 2021).

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Hirondelle

    Quelle mouche a piqué l’Essor au point de suggérer que les bonnes manières, des relations apaisées, le souci du dialogue feraient des représentants associatifs des papillons attirés par la seule lumière des ‘’ors’’ d’Issy les Moulineaux.
    Ont-ils tous été nominés à la distribution de ces hochets qui aux yeux de Napoléon permettaient de mener les hommes, parmi lesquels rares sont ceux, gendarmes ou journalistes, qui les refusent.
    Le gendarme d’active ou retraité n’ignore pas que les meilleures moquettes ne garantissent en rien contre des pieds de corbeau qui participent au jeu de dupes dans le processus de toute négociation.
    Le discours tenu par les représentants associatifs peut parfois leur valoir une volée de bois vert sur un réseau social. Faut-il encore pouvoir en mesurer son volume et sa représentativité par rapport à l’ensemble de la population des gendarmes comme au taux de son adhésion aux ANPM.
    En la matière, le soupçon alimentant toute discussion a t il force de preuve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.