vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / La solidarité s’organise après l’incendie du logement de fonction d’un gendarme dans le Calvados
Le logement a été intégralement détruit dans l'incendie. Depuis, la solidarité s'organise autour de la famille sinistrée. (Photo: A.D.-Facebook)
Le logement a été intégralement détruit dans l'incendie. Depuis, la solidarité s'organise autour de la famille sinistrée. (Photo: A.D.-Facebook)

La solidarité s’organise après l’incendie du logement de fonction d’un gendarme dans le Calvados

Cagnotte et collecte, plusieurs opérations de solidarité ont été mises en place après l’incendie du logement de fonction dans lequel vivaient un gendarme et sa famille, au sein de la caserne de la gendarmerie de Pont d’Ouilly, dans le Calvados.

Qu’il s’agisse de leurs affaires personnelles ou de leurs effets professionnels, ils ont tout perdu. Ce jeudi 15 avril 2021, en milieu d’après-midi, les sapeurs-pompiers sont appelés pour un incendie en cours derrière la brigade de gendarmerie de Pont d’Ouilly, au sud de département. Malgré leur arrivée rapide sur place, ils ne parviendront pas à sauver le pavillon, entièrement détruit par les flammes. Leurs efforts permettront tout de même de préserver le logement mitoyen. Le couple de gendarmes, l’un en activité au sein de la brigade, l’autre réserviste, n’a pu qu’assister avec effroi au triste spectacle. “Il ne s’agit heureusement que de dégâts matériels. Aucun blessé n’est à déplorer”, précise la Gendarmerie.

Pour l’heure, les raisons de cet incendie restent à déterminer. Des techniciens en identification criminelle étaient d’ailleurs hier soir sur place pour effectuer des relevés et constatations.

Cagnotte et collectes, la solidarité s’organise

Avec leurs deux enfants, le couple a pu être relogé au sein de la caserne. Mais ils manquent de tout. Dans la foulée, la solidarité s’organise donc. Tout d’abord au sein de la Gendarmerie, où un premier appel, relayé en interne, est lancé.

Parallèlement, la femme du gendarme lance également sur Facebook un appel à la solidarité afin de collecter des vêtements, du mobilier ainsi que des produits de première nécessité. L’appel a trouvé un grand écho, notamment au niveau local avec le groupe Facebook “Où trouver quoi à Caen“. A tel point que la famille doit désormais faire le point sur tout ce que les généreux donateurs leur proposent.

Enfin, une cagnotte solidaire a aussi été lancée par la Fondation “Maison de la Gendarmerie” qui vient en aide aux gendarmes. Les personnes ne pouvant apporter de l’aide matérielle peuvent ainsi faire un don via ce formulaire en ligne.

Lire aussi: Une cagnotte, des cagnottes: “belle solidarité” pour les familles des gendarmes tués à Saint-Just

Les remerciements de la famille

Moins de 48 heures après, l’émotion reste grande. Mais l’élan de solidarité semble avoir particulièrement touché le couple de gendarmes. A tel point que la mère de famille a tenu à remercier les personnes pour leur aide et leurs “gestes et mots réconfortants”. “Votre générosité est exceptionnelle. Je ne sais quoi dire. (…) Vous avez été tellement généreux que pour le moment il y a trop de choses qui nous parviennent. Merci pour vous dons! (…) Merci pour tout!”

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.