vendredi 2 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / La Gendarmerie twitte une lettre de son directeur après les propos du général Soubelet sur la politique pénale

La Gendarmerie twitte une lettre de son directeur après les propos du général Soubelet sur la politique pénale

Dans son intervention, le 18 décembre 2013, le général Bertrand Soubelet, directeur des opérations et de l’emploi à la DGGN, avait exprimé des réserves sur la politique pénale face aux délinquants, relevant notamment le nombre de remises en liberté.

Ses propos, tenus devant la commission de “lutte contre l’insécurité” présidée par le député socialiste Jean-Pierre Blazy et révélés le 6 janvier avaient surpris. Christiane Taubira avait alors dit avoir vu une “mise en cause du dispositif actuel” et un “plaidoyer vibrant” pour l’adoption de sa réforme pénale. Manuel Valls avait lui estimé qu’opposer la justice aux forces de l’ordre était “extrêmement contreproductif et affaiblit l’État”, avant de déclarer que l’incident “était clos”.

“Il y a une mission à accomplir…”

Dans sa lettre du 9 janvier, publiée également mercredi soir sur le site du Figaro, le général Denis Favier, expliquait que “l’intention du général Soubelet n’était pas de mettre en cause la politique pénale ni de critiquer l’institution judiciaire, mais de souligner les difficultés rencontrées au quotidien par les unités dans la lutte contre la délinquance”.

Le général Favier ajoutait que “l’interprétation des propos du général Soubelet vient perturber les contacts constructifs et réguliers que la Gendarmerie entretient, comme les autres partenaires du ministère de l’Intérieur, avec la Justice”. “Il y a une mission à accomplir et nous avons sa confiance et celle des Français”, ajoutait le général Favier, tout en prévenant :

“Aujourd’hui, à intervenir dans la presse et sur les réseaux sociaux, nous prenons le risque de compromettre la dynamique engagée”. Cette lettre avait été envoyée aux quelque 100.000 hommes et femmes, militaires et civils, de la Gendarmerie.

Pour lire le message du général Favier sur le compte Twitter de la Gendarmerie, cliquez ici.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *