mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / La Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur : une intégration réussie

La Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur : une intégration réussie

Comme le prévoit la loi de 2009 relative à la Gendarmerie nationale, la rédaction d’un rapport a été confiée à deux parlementaires pour analyser la performance de la Gendarmerie nationale depuis son rattachement au ministère de l’Intérieur.

Les deux élus, Hugues Fourage, député de Vendée et François Pillet, sénateur du Cher ont rendu ce rapport en mains propres le 17 janvier à Manuel Valls. Leur mission, confiée par le Premier ministre, consistait à évaluer “les modalités concrètes du rattachement organique et budgétaire de la Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur, en analysant son impact sur son organisation interne, ses effectifs, l’exercice de ses missions et sa présence sur le territoire.”

Pour cela, les parlementaires ont rencontré plusieurs responsables dont le général Denis Favier, directeur de la Gendarmerie nationale, Claude Baland, directeur de la Police nationale ainsi que des représentants des syndicats de Police.

Les atouts de la Gendarmerie mieux valorisés

Dans leur rapport, les élus soulignent que le rattachement de la Gendarmerie à l’Intérieur s’est passé sans heurts même s’il a représenté “une profonde remise en cause pour l’institution, dans un contexte de restructurations permanentes et de contraction des effectifs sans précédent. On peut donc considérer que le succès de cette opération politique et administrative, conduite en préservant la qualité du service rendu au public, fut un tour de force historique qui n’a sans doute que peu d’équivalents.”

Pour télécharger le rapport, cliquez ici.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *