dimanche 25 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / La Gendarmerie et la Police de demain : quelle sécurité en 2015-2020?
Un gendarme et un policier à l'entrée du ministère de l'Intérieur (MG/L'Essor).
Un gendarme et un policier à l'entrée du ministère de l'Intérieur (MG/L'Essor).

La Gendarmerie et la Police de demain : quelle sécurité en 2015-2020?

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a confié une mission sur ce que devra être la sécurité en 2015-2020, la “police 3.0”, à un ex-directeur général de la Police nationale (DGPN).

Dans une lettre, datée du 13 décembre, le ministre demande au préfet Patrice Bergougnoux d’assurer la conduite des travaux d’une mission sur la sécurité “à l’horizon 2015-2020” qui devront lui être rendus le 30 mai 2014.

Il devra notamment réfléchir aux moyens de “renforcer la relation de confiance entre la population et les forces de sécurité” ainsi qu'”orienter et coordonner les activités des autres secteurs concernés”, collectivités territoriales et sociétés privées de sécurité par exemple.

Le virage des nouvelles technologies

Il s’agit, selon le ministre, de “s’inscrire dans la durée”, pour un chantier lancé en septembre dernier et qu’il avait nommé la “police 3.0”.

Dans son “discours aux forces de sécurité” prononcé le 30 septembre, il avait évoqué ce projet qui ” renvoie à la vision que nous devons avoir d’une Police et d’une Gendarmerie qui doivent sans cesse savoir prendre le virage des évolutions technologiques et d’un monde en réseaux. Il est impératif de moderniser notre organisation et nos modes d’intervention. Les résultats sont à ce prix. Je sais que je peux compter sur les femmes et les hommes, sur les policiers et les gendarmes pour accomplir leurs missions dans un souci d’efficacité au service de nos concitoyens.”

Il demande également à Patrice Bergougnoux d’accorder une importance aux liens “avec nos partenaires européens” ainsi que de réfléchir aux investissements humains, technologiques et matériels.

Patrice Bergougnoux, actuellement directeur général des services de la ville de Créteil (Val-de-Marne), a notamment été l’artisan de la Police de proximité mise en place par le gouvernement de Lionel Jospin. Il était alors directeur général de la Police nationale (DGPN) et est un proche de l’ancien ministre de l’Intérieur de François Mitterrand, Pierre Joxe.

L’ancien DGPN avait contribué au programme sécurité du candidat socialiste François Hollande.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.