lundi 12 avril 2021
Accueil / A la Une / Jérémy Langlade, un civil omniprésent dans une association professionnelle de gendarmes
Jérémy Langlade (à gauche), lors de l’assemblée générale d’ Association gendarmes & citoyens, en 2018, à la Direction générale de la Gendarmerie. (M. GUYOT/ESSOR)
Jérémy Langlade (à gauche), lors de l’assemblée générale d’ Association gendarmes & citoyens, en 2018, à la Direction générale de la Gendarmerie. (M. GUYOT/ESSOR)

Jérémy Langlade, un civil omniprésent dans une association professionnelle de gendarmes

Le porte-parole de l’association professionnelle de militaires (APNM) “Association gendarmes & citoyens” (AG&C) est un capitaine de Gendarmerie. On peut s’étonner qu’il doive rendre compte à un “civil” des demandes d’interview. Ce “civil” se nomme Jérémy Langlade, et il est, avec le président de l’association en ce moment affecté en Polynésie, “seul habilité à valider des interviews ou propos en général de nos cadres qui engagent (l’association)”. (Sic).

Jérémy Langlade est le “directeur” de l’association. Il y a adhéré en 2011, “afin de mettre ses compétences dans le monde du numérique au service d’une cause qui a rythmé toute sa vie”. Il est en effet fils et époux de gendarme. Jérémy Langlade intégrera le conseil d’administration et deviendra rapidement le vice-trésorier.

A l’origine, il en était le “directeur technique bénévole”. Il prenait alors en charge les supports numériques de l’association. Les informations légales du site montrent ainsi qu’il en est le créateur, le responsable de la publication et le webmaster.

Lire aussi: Les associations professionnelles de militaires, six ans déjà

En 2015, Jérémy Langlade doit quitter l’association

Mais, en 2015, il quitte ses fonctions pour anticiper la loi sur les APNM qui se profile, et qui réserve la qualité de membre de ces associations professionnelles aux militaires de carrière, aux militaires servant en vertu d’un contrat, aux réservistes opérationnels et aux “fonctionnaires en détachement qui exercent, en qualité de militaires, certaines fonctions spécifiques”.

L’association organise alors l’élection d’un nouveau bureau. Désormais, seuls des gendarmes d’active en font partie, dont son épouse, qui devient alors trésorière de l’association. Lui-même sera “prestataire de services pour le compte exclusif de l’association, moyennant une facturation mensuelle de ses services de 30 % de moins qu’un Smic”, soit 16.700 euros pour l’année 2017, puis 20.300 euros pour 2018. Un chiffre qui a pu évoluer: AG&C n’a pas publié ses comptes depuis lors.

Lire aussi: Association gendarmes et citoyens : l’âge de raison

Malgré son statut de civil, Jérémy Langlade participe à des réunions professionnelles. Il était ainsi présent lors de la réunion de travail organisée entre la Direction générale et l’association, consacrée à la qualification de moniteur d’intervention professionnelle.

En janvier 2016, le directeur de l’association devient le directeur de publication et le maquettiste du bulletin d’AG&C. Deux postes auxquels il faut rajouter, à compter de février 2020, celui de rédacteur en chef adjoint pour ce civil omniprésent.

Retrouvez également le dossier complet sur les associations dans la Gendarmerie, dans votre magazine L’Essor de la Gendarmerie n°552 (avril 2021).

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.