jeudi 24 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Jean-Hugues Matelly quitte la gendarmerie

Jean-Hugues Matelly quitte la gendarmerie

Après 29 ans passés sous l’uniforme, le contestataire de la gendarmerie et le fondateur de la première association professionnelle de gendarmes, le lieutenant-colonel Jean-Hugues Matelly, 50 ans, sera officiellement radié des cadres à sa demande le jeudi 18 février pour « raisons personnelles ».

« J’estime avoir apporté ma petite pierre à l’édifice, encore en chantier, des libertés publiques des militaires », a-t-il dit mercredi devant une cinquantaine de personnes au siège de la Direction générale de la Gendarmerie à Issy-les-Moulineaux, près de Paris. « Ma vision des choses est des plus simples, a-t-il ajouté, on ne gagne aucune guerre en application de la réglementation, on gagne les guerres en étant porté par un idéal ».

Le mensuel “L’Essor de la Gendarmerie” et l’Union nationale des personnels en retraite de la gendarmerie nationale (UNPRG) ont soutenu depuis le début le combat de Jean-Hugues Matelly pour le droit d’expression des militaires.

En 2008, Il avait été à l’origine, avec sept autres gendarmes d’active de la création de l’association Forum G&C (Gendarmes et Citoyens), vue comme une provocation par la DGGN qui avait ordonné à ces huit gendarmes,  membres du bureau, d’en démissionner. Jean-Hugues Matelly avait alors engagé contre cet ordre un recours pour excès de pouvoir rejeté en 2010 par le Conseil d’Etat. L’officier supérieur s’était alors tourné vers la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH).

Le 2 octobre 2014, la haute juridiction européenne avait donné tort à la France. La CEDH avait estimé dans son arrêt que, si la France a mis en place des instances et des procédures spéciales pour prendre en compte les situations et préoccupations des militaires, “la mise en place de telles institutions ne saurait se substituer à la reconnaissance au profit des militaires d’une liberté d’association, laquelle comprend le droit de fonder des syndicats et de s’y affilier”.

Dans la foulée, le lieutenant-colonel Matelly avait créé avec d’autres gendarmes d’active l’association Gend XXI qui compte aujourd’hui quelque 350 adhérents dont 300 militaires d’active. “Cette décision de la CEDH constitue une avancée très nette de la liberté d’expression collective des militaires”, avait alors souligné le lieutenant-colonel Matelly.

Le Parlement a adopté le 17 juillet 2015 la loi actualisant la programmation militaire pour les années 2015 à 2019, dont un volet très attendu sur les associations professionnelles nationales militaires (APNM) reconnaît le droit d’association des militaires.

En 2010, Jean-Hugues Matelly avait été sanctionné par sa hiérarchie après s’être exprimé sur les ondes d’une radio. Rayé des cadres, il avait été ensuite réintégré par le Conseil d’Etat.

 Pierre-Marie Giraud, rédacteur en chef 

Crowdfunding campaign banner

15 Commentaires

  1. BARRE

    Bonne “retraite” et merci de ce que vous avez fait pour nos camarades d’active

  2. Moraux

    La gendarmerie, tu l’aimes ou tu la quittes c’est comme quand vous rentrez dans les Ordres et que vous faîtes vœux de chasteté et les ordres à l’armée, on connaît, les enfreindre fait désordre…Gen XXI comme Jean XXIII, aucun lien de parenté, je plaisante, mais faire du “J’accuse…” à la Zola est très courageux de la part de ce brillant gradé qui comme tout bon français qui se respecte, assume ses choix et on ne peut que l’admirer. Le chemin est encore long pour une réforme de cette belle et grande citadelle qu’est la gendarmerie et je respecte et salue humblement, ce Monsieur qui apporta les premières pierres de ce nouvel édifice de référence pour nous tous. Bien à vous.

  3. SABIN

    Il faudrait plus de gradés et d’officiers comme MONSIEUR MATELLI pour faire évoluer cette vieille dame qu’est la Gendarmerie.
    (Si on sort du “moule”, on est mal vu…………..).

  4. MALICE

    Merci de vos services et bonne continuation.

  5. Gnd VAE

    J ai connu le LCL Matelly en tant que capitaine et commandant.

    Un homme remarquable. Merci à vous pour votre mobilisation .

  6. Pascal LOUBRY

    RESPECT Mon Colonel

  7. VINCENT

    Je dis “Bravo” au Lieutenant-Colonel MATELLY pour avoir apporté les lettres de noblesse au droit à la parole des Gendarmes. Policier National E/R je fais la différence entre association et syndicat. Car le syndicalisme est mort par sa mise sous tutelle de la politique au travers des Leaders.
    Je vais plus loin en étant convaincu que seul un militaire de haut rang saura par son abnégation, son honneur de servir la France et son impartialité politique, sortir la notre nation de l’impasse dans laquelle elle se trouve. Il est certain qu’il devra s’entourer de compétents issus de tout horizons politiques ou pas, mais il faut le retour d’un homme ou femme d’honneur du type Général De Gaulle. Pour connaître de brillantes personnalités au sein des Généraux de Gendarmerie ou d’Armée, j’ai bon espoir d’un avenir meilleur. Mes respects.

  8. mauchien bernard

    Messieurs.
    Je ne suis qu’un civil a la retraite, mais ayant baroudé un peu partout pour mon job de plus ayant a maintes reprises côtoyé la gendarmerie mobile et territorial je suis entièrement d’accord avec les revendications de nos gendarmes, nous ne sommes plus en 1950 le temps passe les mentalités
    aussi les discours étaient devenu ringards l’avenir est aux gens qui on des pensées constructives, nous parlons de partir sur mars et paradoxalement nous sommes rétrogrades dans nos façon de travailler, pour qu’un service fonctionne tant dans le civil que dans l’armée il faut que les hommes soit bien dans leur peau (étant moi même ancien cadre autodidacte) .J’ai eu l’habitude de commander sur le terrain en pays étrangé .La seule chose que je regrette aujourd’hui ce de n’être plus d’active, continué a vous battre car rien ne sert de ce battre pour les autres si vous mêmes n’êtes pas entendu .COURAGE BM.

  9. EMERAUX

    Bonjour JH, je te souhaite une excellente retraite. Dès que je rentre en France, on se fait une croque en souvenir du bon vieux temps : )…. Eric.

  10. Bonjour,
    je voudrais savoir pourquoi ?
    Des escadrons déplacé à Mayotte en 2015 ont touché au delà de 90 jours un index de 1,9 taux pour tous les militaires de l’arme et un escadron le 35/2 de Tarbes, n’a rien touché , malgré les démarches administratives effectué par les PPM ?
    Je voudrais savoir si il y a plusieurs gendarmeries?
    Et pour qu’elle raison la 2 ème Région Aquitaine a mis le veto .
    Merci

  11. Tosque Jean-Louis

    Fils de gendarme et militaire retraité, je ne peux que saluer l’action du LCL Matelly et son courage. Il a su prendre ses responsabilités de chef et défendre les gendarmes. J’ai toujours pensé qu’il fallait faire passer l’estime des hommes avant celle des chefs. Il avoue modestement avoir apporté une petite pierre, petite je ne sais pas, mais essentielle, c’est une pierre de base.

  12. Colonel (e.r.) J-Paul Lefebvre-Filleau

    J’ai également connu le lieutenant-colonel Matelly, un officier de qualité. Je l’avais invité, il y a quelques années, au salon du livre d’Etretat pour qu’il présente son dernier ouvrage. S’il me communique ses nouvelles coordonnées, je l’inviterai à nouveau au prochain salon du livre, mais cette fois-ci, de Luc sur Mer (Calvados), près de Caen.
    Je lui souhaite une bonne retraite, ainsi qu’une bonne reconversion et lui transmets mes cordiales salutations.

  13. Noël

    Bravo et merci au Lt-Colonel MATELLY pour son engagement et son courage qui ont permis une certaine évolution des mentalités.Je lui souhaite une excellente reconversion dans le privé ou il devrait s’adapter sans difficulté.

  14. Hervé

    Merci pour ce que vous avez réalisé. Votre nom restera dans l’histoire de la gendarmerie.
    Je suis triste par ce départ mais je suis certain qu’une très brillante vie reste devant vous.

  15. James ROUSSEAU

    Je te remercie de ton action, mon Colonel, car tu as apporté une bouffée d’air pur contre le « diktat » d’un PETIT politicien qui a pas mal nui à la Gendarmerie, un « wind of change » bénéfique pour tous à long terme. Je garde un excellent souvenir de toi. J’apprécierais particulièrement que tu saches concilier l’humilité avec tes connaissances, le tout sans jamais te départir de ton sourire et de ton sens du contact. C’est avec un grand plaisir que je te reverrai. Sincères amitiés. James ROUSSEAU (ex DGGN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *