lundi 28 septembre 2020
Accueil / L'actualité Centre-Val de Loire / Hommage à trois gendarmes fusillés dans le Cher durant la Seconde Guerre mondiale
En hommage à trois gendarmes fusillés pendant la Seconde Guerre mondiale, le conseil municipal de Châteaumeillant (Cher) a décidé de baptiser « Place des Martyrs », une place jusque là sans nom, au croisement des routes du Châtelet et de Culan.

Hommage à trois gendarmes fusillés dans le Cher durant la Seconde Guerre mondiale

En hommage à trois gendarmes fusillés pendant la Seconde Guerre mondiale, le conseil municipal de Châteaumeillant (Cher) a décidé de baptiser « Place des Martyrs », une place jusque là sans nom, au croisement des routes du Châtelet et de Culan.

Le 27 juin 1944, les gendarmes Marcel Cochon, Camille Danton de la brigade de Châteaumeillant, et l’agent technique Henri Mangin, étaient fusillés par les Allemands. Une expédition punitive qui faisait suite à l’arrestation et l’interrogatoire de soldats allemands quelques jours plus tôt. Le maréchal des logis Fernand Demai, affecté à la brigade de Loches, a été abattu par les Allemands quelques jours plus tard.

Durant la Seconde Guerre mondiale, deux brigades de gendarmerie du Berry ont rejoint la Résistance, celles de Châteaumeillant et Buzançais (Indre).

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. stochmer

    Mon grand père qui commandait la brigade de saint amand montrond dans le cher a dû connaître cet épisode douloureux. Il a eu des craintes , car il servait d’agent de liaison avec son fils dans le maquis notamment lors de l’affaire du milicien bout de l’an.(voir dans le livre de la milice au maquis.) Ce doit un être un honneur pour les familles de ces gendarmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *