mercredi 19 décembre 2018
Accueil / Vie des personnels / Hommage, à la DGGN, aux réservistes déployés durant l’ouragan Irma
94 réservistes ont reçu la médaille des services militaires volontaires pour leur engagement suite au passage de l'ouragan Irma aux Antilles (PH: M.GUYOT/ESSOR)
94 réservistes ont reçu la médaille des services militaires volontaires pour leur engagement suite au passage de l'ouragan Irma aux Antilles (PH: M.GUYOT/ESSOR)

Hommage, à la DGGN, aux réservistes déployés durant l’ouragan Irma

94 réservistes ont été décorés de la médaille des services militaires volontaires, échelon or, argent ou bronze (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

“Récipiendaires, rejoignez votre emplacement”. Au traditionnel appel des décorés pendant la cérémonie, ce n’est pas l’habituelle colonne d’une demi douzaine de personnes qui s’ébranle mercredi à la direction générale de la Gendarmerie à Issy-les-Moulineaux (92). 

Une cinquantaine de gendarmes rejoignent le milieu de la place d’armes, avant d’être décorés de la médaille des services militaires volontaires, (SMV) échelon or, argent ou bronze, puis d’être remplacés par un nombre équivalent de leurs camarades. 

Lire aussi sur L’Essor: Quatre réservistes racontent leur mission aux Antilles ravagées par Irma

Innovation 

Présidée par le directeur général, le général d’armée Richard Lizurey, la cérémonie a en effet pour objectif d’honorer ces 94 réservistes qui, un an plus tôt, se trouvaient aux Antilles pour venir en aide aux populations frappées par l’ouragan Irma. Avec des vents à près de 300km/h, ce cyclone avait ravagé les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy. 

Lire aussi, sur L’Essor: Après l’ouragan Irma : une compagnie de réserve aux Antilles

Les infrastructures de la Gendarmerie sur place ont été dévastées et des renforts importants ont été rendus nécessaires. Dans l’urgence, l’Institution a inventé un format d’emploi de la réserve inédit, rassemblant des réservistes, hommes et femmes âgés de 19 à 60 ans et venus de toute la métropole, dans des unités de circonstance, les compagnies de réserve territoriale (CRT). Tous ont été décorés, mais certains, une cinquantaine d’entre eux, n’avaient pas pu se libérer pour cette cérémonie en milieu de semaine. 

Mission longue durée

L’engagement des compagnies de réserve territoriale était une première (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

La 1ère compagnie (CRT 1) a passé trois mois sur place, du 27 septembre au 29 décembre 2017, tandis que la seconde (CRT 2) a effectué un séjour de trois mois et demi, du 26 octobre 2017 au 4 février 2018. 

La longue durée de cette mission explique que les réservistes volontaires ont, pour beaucoup, pris des congés sans solde, ou renoncé à une année d’études. 

Les difficultés personnelles n’ont pourtant pas dissuadé les bonnes volontés, puisque 850 réservistes ont répondu positivement à l’appel à volontaires, “une réponse qui a dépassé nos espérances”, a reconnu le directeur général.  

Conditions rustiques 

Sur place, la mission n’avait pourtant rien d’une partie de plaisir. Au milieu des “habitations dévastées”, des “routes impraticables” avec des “cantonnements sans toit et sans eau potable”, a rappelé Richard Lizurey. 

Lire aussi, sur L’Essor: Un an après, le retour d’expérience d’un réserviste envoyé aux Antilles après l’ouragan Irma

Au milieu de ce chaos, les réservistes sont “allés au-delà de leur mission” de sécurisation, a-t-il ajouté, puisqu’ils ont aidé les populations, sur leur temps libre, en fonction de leurs “compétences propres” et de leurs “connaissances personnelles”.

En effet, “des électriciens et des plombiers ont aidé” à la reconstruction, d’abord des unités de Gendarmerie, puis des habitations de la population, explique le chef d’escadron Stéphane Cousin, chef du bureau des ressources humaines du commandement des réserves de la Gendarmerie. D’autres réservistes ont par ailleurs “nettoyé des plages et des chemins de randonnée”. 

Un modèle a reproduire 

“Vos deux compagnies de réserve territoriale qui, grâce à vous tous, ont si bien fonctionné, serviront de modèle à une organisation que nous élargirons demain à toute la Gendarmerie”, a annoncé le directeur général. 

Cette cérémonie se déroulait trois jours avant la Journée nationale du réserviste qui se déroulera cette année “sur tout le territoire national du 13 octobre, date d’anniversaire de création de la garde nationale, au 11 novembre 2018”.  Cet évènement débutera samedi par les assises de la Garde nationale.

Lire aussi, sur L’Essor: Défilé du 14 juillet 2018 : les gendarmes intervenus pour Irma à l’honneur avec les promotions Beltrame et Valdemoro

La cérémonie avait lieu sur la place d’armes de la direction générale de la Gendarmerie à Issy-les-Moulineaux (Ph:M.GUYOT/ESSOR)

Pour remettre ces 94 médailles, le général Lizurey était épaulé de trois généraux de corps d’armée, le major général Christian Rodriguez, le directeur des opérations et de l’emploi François Giéré et le directeur des soutiens et des finances Laurent Tavel, ainsi que du général de brigade Olivier Kim, commandant et délégué des réserves de la Gendarmerie.

Lire aussi, sur L’Essor: Le général Olivier Kim, nouveau chef des réserves de la Gendarmerie dévoile sa feuille de route

Le plus haut niveau de la hiérarchie était ainsi mobilisé pour accueillir les réservistes “sur cette place d’armes de la direction générale, au sein de votre maison”, selon les mots de Richard Lizurey qui a rappelé qu’il se “plaît à dire que la Gendarmerie a 130 000 personnels car la réserve opérationnelle fait partie intégrante des effectifs”.  

Matthieu Guyot

 

A voir également

Un gendarme de Saint-Astier se suicide

Nouveau drame dans l’Arme, le 32 ème depuis le début de l’année. Un gendarme de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !