lundi 18 janvier 2021
Accueil / Brèves / Hervé Cozic dédicace son polar La maison du malheur à Pont-Scorff
Un enquêteur d'une brigade de recherches. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).
Un enquêteur d'une brigade de recherches. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Hervé Cozic dédicace son polar La maison du malheur à Pont-Scorff

Ancien gendarme devenu écrivain, Hervé Cozic dédicacera son premier polar au rayon culture du Super U de Pont-Scorff, dans le Morbihan, ce samedi 19 décembre. Le retraité n’en est toutefois pas à sa première parution puisqu’il s’agit de son troisième livre.

L’histoire de ce roman intitulé “La maison du malheur!” se déroule en partie à Pont-Scorff. Une commune où l’auteur a été gendarme durant sa carrière. Le héros, T’Hom, et ses camarades gendarmes se voient confier une enquête sur une série de cambriolages dans la région. Une enquête difficile qui réservera bien des surprises, notamment quant à l’identité des cambrioleurs.

Lire aussi: Sortie du tome 2 de la BD sur le GIGN

Hervé Cozic : “Les retours sont vraiment bons”

Parti à la retraite en 2014, le major Hervé Cozic a troqué le képi pour la plume. Ses livres, publiés aux Editions Tendon d’Achille, font un tabac. Il a d’abord publié un récit autobiographique, Moi…gendarme qui retrace sa carrière, notamment comme ancien commandant de la brigade de Pont-l’Abbé-Guilvinec. Puis Petit T’Hom, un ouvrage pour lequel il a créé ce personnage emblématique qui est désormais le héros d’une série d’enquêtes policières débutée avec La maison du malheur.

Le premier d’une longue série? Assurément, car comme le confie Hervé Cozic à Ouest-France, “les retours sont vraiment bons”. “C’est un réel plaisir car ce n’est pas simple de réussir à faire en sorte que le lecteur ait envie de continuer à tourner les pages, renchérit l’auteur. Si j’arrive à accrocher le lecteur et à lui faire passer un bon moment…”. L’ancien gendarme compte ainsi publier jusqu’à deux ouvrages par an.

Lire aussi: Comment Cécile Vincent, ex-officière de Gendarmerie, s’est reconvertie dans la maroquinerie punk végane

Rendez-vous est donc fixé aux amateurs, de 9 h à 13 h, au rayon culture du Super U de Pont-Scorff.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Merci à vous pour l’article concernant la parution de mon livre ” La maison du malheur “. J’apprécie!
    Les confinements nous isolent fortement, j’en profite pour parler et démontrer la vie d’un gendarme départemental. Bonnes fêtes à vous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.