mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Général Favier : le livre du général Soubelet « ne suscite pas d’émotion particulière » en Gendarmerie
Denis Favier, DGGN, à Rouen le vendredi 30 octobre 2015.

Général Favier : le livre du général Soubelet « ne suscite pas d’émotion particulière » en Gendarmerie

Le directeur de la Gendarmerie le général Denis Favier estime que la parution du livre du général Soubelet (« Tout ce qu’il ne faut pas dire », Plon) le 24 mars, « ne suscite pas d’émotion particulière à l’intérieur de la Gendarmerie ».

Cette réaction a été exprimée à la veille de la parution du livre du commandant de la gendarmerie d’outre-mer devant la Commission de la défense de l’Assemblée nationale dont le compte-rendu vient d’être publié.

« Pour ma part, je n’ai pas le temps d’écrire grand-chose d’autre que des notes opérationnelles », assure le général Favier qui se déclare « surpris qu’un général quatre étoiles ait le temps d’écrire des livres ».

Pour le directeur de la Gendarmerie, « le problème n’est pas la liberté d’expression, c’est le devoir de réserve qui s’impose particulièrement à un général de corps d’armée dans un contexte où le pays est en crise et où toutes les énergies doivent être orientées vers la gestion de cette crise ».

Le général Favier reconnaît que les interventions du général Soubelet aujourd’hui sont « pondérées, mesurées » et « qu’elles ne comprennent pas d’attaques contre la politique du gouvernement actuel ou des gouvernements précédents ».

« Il s’agit de points de vue très généraux sur des sujets variés (économie, autorités administratives indépendantes, état de la société) qui n’apportent d’ailleurs rien de nouveau au débat public mais qui risquent en effet d’être instrumentalisés », conclut le directeur de la Gendarmerie.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Bredar

    Je partage entièrement l’avis émis par le général FAVIER. Le livre du général Soubelet compile des généralités pour ne pas dire des banalités. Tout ce qui est écrit est connu du grand public depuis très longtemps ou a été écrit dans les rapports parlementaires. Aucune révélation croustillante n’est faite. On était en droit d’attendre beaucoup mieux d’un général n°3 de la gendarmerie. La police doit se marrer! Les Editions PLON ont fait un coup médiatique sur le dos du général qui n’a rien vu venir. Bref, s’il suffit d’écrire ce genre de bouquin pour devenir un grand général ou un général courage pour certains, il y a lieu de s’inquiéter de l’état mental du pays!

  2. flasola

    Je vous cite “Le livre du général Soubelet compile des généralités pour ne pas dire des banalités. Tout ce qui est écrit est connu du grand public depuis très longtemps ou a été écrit dans les rapports parlementaires. Aucune révélation croustillante n’est faite.” je ne sais pas si vous vous rendez-compte de ce que vous écrivez..si oui, c’est affligeant que l’insécurité de ce pays soit connu depuis très longtemps et que rien n’est changé. , Le Général SOUBELET n’a pas eu besoin de ce livre pour être considéré comme un grand homme par les femmes et les hommes du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *