jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / “Gendarmes et militaires épuisés “, GendXXI dépose plainte devant la Commission européenne
L’association professionnelle nationale des militaires (APNM) de la Gendarmerie GendXXI annonce avoir déposé plainte jeudi devant la Commission européenne pour violation par la France d’une directive européenne de 2003 sur le temps de travail des militaires.

“Gendarmes et militaires épuisés “, GendXXI dépose plainte devant la Commission européenne

L’association professionnelle nationale des militaires (APNM) de la Gendarmerie GendXXI annonce avoir déposé plainte jeudi devant la Commission européenne pour violation par la France d’une directive européenne de 2003 sur le temps de travail des militaires.

Cette directive “fixe les seuils à ne pas dépasser” pour les militaires dans les activités “normales” c’est-à-dire hors opérations extérieures ou de guerre.

Selon Gend XXI, cette directive vise à éviter les situations de “mise en danger en raison de la fatigue” pour eux et pour les populations civiles avec lesquelles les militaires pourraient être en contact. Ainsi selon elle, depuis les attentats de Paris de janvier et de novembre 2015 et le lancement de l’opération « Sentinelle », les « gendarmes et les militaires sont épuisés ».

Pour l’APNM, une instruction propre et spécifique à la gendarmerie “enfreint gravement plusieurs points de la directive” notamment pour les heures de récupération des gendarmes après des journées à rallonge.

 “Des gendarmes et soldats épuisés ne peuvent conserver la vigilance nécessaire à leurs missions”, assure GendXXI qui entend faire suivre sa plainte au niveau européen par une saisine du Conseil d’Etat français.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *