dimanche 27 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Gendarmerie nationale : trois emplois à pourvoir à la DGGN et au Pôle judiciaire
panneau gendarmerie à Boos (76)
(Photo/SD/L'Essor).

Gendarmerie nationale : trois emplois à pourvoir à la DGGN et au Pôle judiciaire

  •  Avis de vacance de deux postes de géomaticien à la direction générale de la gendarmerie nationale, publié au Journal officiel du 9 décembre 2016.

Deux postes d’ingénieur géomaticien dans le domaine des systèmes d’information sont vacants au sein du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, à la direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (92).

Ces postes sont ouverts aux titulaires d’un diplôme d’ingénieur, d’un diplôme de master ou équivalent, disposant d’une expérience avérée dans les systèmes d’information géographique, la géomatique et la cartographie.

Intérêt des postes et missions 

Ces spécialistes en géomatique utiliseront les outils d’analyse descriptive et prédictive dans le but de fournir une aide au pilotage des services. Ils participeront également à l’élaboration d’une véritable stratégie dans le domaine de la cartographie par rapport au différents besoins exprimés par les responsables fonctionnels. Ils proposeront et mettront en œuvre les différentes solutions logicielles et techniques portées sur le socle d’informations géographiques de la sécurité intérieure en fonction des contraintes (budget, délais, sécurité). Ils assureront la veille technologique des évolutions proposées par les éditeurs et organiseront sa mise en œuvre.

Les compétences et connaissances techniques attendues sont les suivantes :

– connaissance approfondie dans le domaine de la cartographie ;
– connaissance des principaux logiciels de mise en œuvre d’un géocodeur, d’élaboration d’un fond cartographique et d’élaboration de requêtes spatiales ;
– maîtrise de la géomatique ;
– familiarisation avec les nouveaux outils de développement et de mise en œuvre d’applications comportant des services web.
-Le titulaire du poste devra disposer d’un sens aigu de l’écoute, d’autonomie, d’ouverture d’esprit et de rigueur intellectuelle et éthique.

Statut – Environnement 

Les candidats retenus seront recrutés en qualité d’officier commissionné, rattaché au corps des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuels dans la limite de 17 ans de services, ils se verront proposer un contrat initial de 5 ans au grade de capitaine.

Le statut de militaire commissionné est précisé par :

– l’article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires commissionnés ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale ;
– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale.

Les fonctions d’officier commissionné exercées au sein de la gendarmerie nationale sous-tendent les qualités fondamentales de l’état de militaire : neutralité et droit de réserve, très haute moralité, disponibilité, adaptabilité, loyauté et sens élevé du service.

Personne à contacter 

Les candidatures, accompagnées d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé, sont à adresser dans un délai de 30 jours à compter de la date de publication du présent avis au : Colonel Xavier GUIMARD, sous-directeur des applications de commandement, service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, direction générale de la gendarmerie nationale, 4, rue Claude-Bernard, CS 60003, 92136 Issy-les-Moulineaux Cedex.

  • Avis de vacance d’un emploi d’adjoint au responsable « assurance qualité » spécialiste dans les domaines appliqués à la criminalistique au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, publié au Journal officiel du 8 décembre 2016.

Un poste d’adjoint au responsable « assurance qualité », spécialiste dans les domaines appliqués à la criminalistique, est vacant au sein du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise (95).

Ce poste est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme d’ingénieur qualiticien ou d’un master 2 de qualiticien.

Intérêt des postes et missions 

Le candidat retenu, en lien direct avec le chef de service, sera chargé de développer, d’animer, de faire appliquer et de contrôler la mise en œuvre de processus assurance qualité au sein des cellules d’identification criminelle (CIC) de la gendarmerie implantées à l’échelon de chaque groupement de gendarmerie départementale.

Il réalisera les audits de ces CIC et représentera le PJGN lors des audits de surveillances et d’extension réalisés par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC), dont il sera l’un des correspondants identifiés pour le pôle judiciaire.

Assistant le commandant du PJGN adjoint dans le domaine de l’assurance qualité, il veillera à l’application de la politique élaborée auprès des CIC (soutien, promotion du système de qualité, communication de la politique et des objectifs du système qualité).

Il sera également chargé de la veille normative et législative dans son domaine de compétences, gérera les documents qualité et s’assurera du respect des documents de prescription diffusés.

Il avisera l’encadrement du développement, de la mise en œuvre et du maintien du système qualité des CIC, gérera les non-conformités, dérogations et réclamations des CIC. Il élaborera une synthèse annuelle des non conformités, dérogations et réclamations ainsi qu’une synthèse annuelle des audits destinée à être présentée lors de la revue de direction. Il contribuera ainsi à sa préparation.

Il veillera au bon déroulement des campagnes d’essais inter laboratoires, assurera la synthèse de ces essais et adressera les résultats aux CIC. Enfin, il veillera à l’application des contrôles de métrologie.

Pour ce faire, il devra notamment :

– maîtriser le domaine de la qualité, en lien avec la norme concernée ;
– appréhender les procédures et protocoles mis en œuvre ;
– être capable d’analyser et de synthétiser des problèmes qualité ;
– conduire un projet ;
– maîtriser les principaux outils logiciels informatiques ;
– animer et encadrer des personnels militaires de tout corps et des personnels civils, dans le cadre des fonctions exercées ;
– connaître les règles de correspondance militaire et l’organisation des organismes centraux, des ministères de l’intérieur et de la défense et des structures normatives françaises ;
– disposer d’une expérience dans le domaine de la qualité et des normes ISO 9001 et 17025
– niveau linguistique souhaité : pratique de l’anglais, écrite et parlée, et connaissance du vocabulaire technique
– détenir le permis de conduire éventuellement.

Il devra par ailleurs être organisé, avoir le sens des relations humaines et faire preuve de disponibilité.

Statut – Environnement 

Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné rattaché au corps des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de 17 ans de services, il se verra proposer un contrat initial de 5 ans au grade de capitaine.

Le statut de militaire commissionné est précisé par :

– l’article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires commissionnés ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.

Les fonctions d’adjoint au responsable « assurance qualité », spécialiste dans les domaines appliqués à la criminalistique, exercées au sein de la gendarmerie par un officier commissionné sous-tendent les qualités fondamentales de l’état militaire : neutralité et droit de réserve, très haute moralité, disponibilité, adaptabilité, loyauté et sens élevé du service.

Personne à contacter 

Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un CV détaillé sont à adresser au format PDF dans un délai de 30 jours à compter de la date de publication du présent avis au colonel Bruno VANDEN-BERGHE commandant le Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (adjoint) et au lieutenant-colonel Philippe EVRARD, chef de la section pilotage et contrôle de la qualité au PJGN, ainsi qu’au bureau des ressources humaines, aux adresses suivantes :

bruno.vanden-berghe@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

philippe.evrard@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

brh.pjgn@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *